Auteurs

Vijayalaxmi, et al.

Les auteurs rapportent deux études lors desquels des lymphocytes du sang humain ont été exposés à des rayonnements RF.

Dans la première (2000), l'exposition consistait en des rayonnements par impulsions de 2450 MHz pendant 2 heures. Le DAS moyen était de 2,135 W/kg. Il n'existait aucune différence entre les cellules exposées et les témoins pour ce qui est des dommages causés à l'ADN immédiatement ou 4 heures après le rayonnement.

Les rayonnements utilisés dans la deuxième étude (2001) étaient de 835,62 MHz (AMRF, ondes continues) pendant 24 heures. Le DAS moyen se situait entre 4,4 et 5,0 W/kg. Il n'existait aucune différence entre les dommages génétiques chez les cellules exposées et les témoins.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations