Auteurs

Testylier G, Tondulu L, Malablau R, Debouzy JC (2002).

Les auteurs ont utilisé une technique de microdialyse pour étudier l'acétycholine (ACh) sécrétée dans l'hippocampe de rats après une exposition aux rayonnement de deux différents champs de radiofréquence. La microdialyse utilise une membrane implantée dans le cerveau qui permet d'extraire de substances chimiques cérébrales lorsqu'elles sont sécrétées.

La première expérience consistait en une exposition à des micro-ondes continues à 2450 MHz pendant 1 heure. Une densité de pouvoir de 2 mW/cm² a été utilisée pour 4 rats, avec un DAS moyen pour le corps de 3,26 W/kg. Quinze autres rats ont été exposés à une densité de pouvoir de 4 mW/cm² avec un DAS de 6.52 W/kg. Une groupe témoin de 14 rats a également été étudié. Les rats exposés à 2 mW/cm² n'ont démontré aucune sécrétion significative d'ACh. Ceux exposés à 4 mW/cm² avaient une diminution de la sécrétion moyenne d'ACh de 40 % qui était maximale 5 heures après l'exposition.

Le deuxième signal utilisé était de 800 MHz pendant 1 à 14 heures et le DAS moyen était de 0,325 W/kg. Ceux exposés pendant 1 heure n'ont démontré aucun effet, mais ceux exposés pendant 14 heures ont démontré une diminution de 43 % entre 23 h et 4 h. Les concentrations d'ACh revenaient à la normal avant la fin de la période d'exposition.

Les auteurs ne croient pas que les effets observés étaient reliés aux effets thermiques même s'il faut noter que le DAS était élevé. Ils ne commentent pas la possible influence de la température dans l'expérience à 800 MHz.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations