Auteurs

Paulraj R, Behari J (2002).

Des rats de 35 jours ont été exposés deux heures par jour pendant 35 jours à un rayonnement de 2,45 GHz. Le DAS était de 0,1 W/kg. Neuf rats étaient exposés de façon réelle et neuf de façon fictive. Après l'exposition, les rats étaient sacrifiés et leurs cerveaux examinés. Les analyses biochimiques ont été faites sans que les chercheurs soient au courant du statut d'exposition des animaux avant la fin des analyses.

Les cerveaux des animaux exposés étaient significativement différents de ceux des animaux exposés de façon fictive et ce dans les trois essais. L'activité de l'ornithine décarboxilase était augmentée, ce qui est vu comme une étape importante dans la promotion des tumeurs. La protéine kinase qui joue un rôle dans la transduction de signal pour une variété de substances qui activent la fonction cellulaire et la prolifération montrait une diminution de son activité. La sortie de calcium était augmentée de façon significative. Le calcium remplit plusieurs fonctions importantes dans le métabolisme cellulaire.

Les auteurs concluent que leurs résultats indiquent que ce type de rayonnement affecte les enzymes liants de la membrane qui sont associés à la prolifération et à la différenciation cellulaire, expliquant ainsi le rôle possible dans la promotion des tumeurs.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations