Auteurs

Pacini S, Ruggiero M, Sardi I, Aterini S, et al.

Les auteurs ont exposé des fibroblastes cutanés à des rayonnements RF en plaçant un téléphone cellulaire commercial sous des vases de culture. Le téléphone était en mode réponse et en communication avec un second téléphone placé dans une pièce éloignée, près d'une source vocale. Le DAS moyen était de 0,6 W/kg. Des cellules exposées de façon fictive ont également été étudiées, ainsi que quelques vases témoins placés dans un incubateur.

Les cellules exposées ont démontré un changement dans leur apparence au microscope à électrons, en comparaison des témoins. Elles ont également démontré une expression génétique accrue d'une variété de gènes, ainsi qu'une augmentation de la synthèse de l'ADN.

Il n'est pas mentionné clairement dans le rapport si les chercheurs connaissaient l'état d'exposition des cellules lorsqu'ils les examinaient. Des détails manquent au sujet de la distance entre le téléphone et les vases. Il existe très peu d'information sur le nombre d'essais conduits dans le but d'infirmer ou de confirmer les résultats.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations