Auteurs
Maes A, Collier M, Verschaeve L.

Des lymphocytes humains ont été exposés pendant 2 heures à 455.7 MHz, à une distance de 5 cm de l'antenne d'un téléphone d'automobile. Le DAS était d'environ 6,5 W/kg. L'expérimentation a été répétée sur des cellules préalablement exposées à un agent mutagène, la mitomycine C, ou à des rayons X. Aucune différence statistiquement significative n'a été notée quant à la fréquence des aberrations chromosomiques ou des échanges entre chromatides sœurs entre le groupe exposé et le groupe témoin. Les auteurs affirment que l'exposition n'a pas été bien caractérisée.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations