Auteurs
Li l, Bisht KS, LaGroye I, Zhang P, et al.


Lai et al. ont publié une étude suggérant que l'exposition de rats à des micro-ondes de 2450 MHz pouvait augmenter les dommages alkali labiles de l'ADN des cellules cérébrales. Une étude ultérieure de Malyapa et al. n'a pu confirmer ces résultats sur des rats ou des cultures de cellules mamméliennes. Par contre, Malyapa et al. ont utilisé un DAS de 0,6 W/kg, bien en deçà du maximum permis par la FCC.

Dans cette étude, Li et al. ont utilisé des champs RF de 847.74 MHz AMRC et 835.62 MHz AMRF, pour des DAS de 3,2 à 5,1 W/kg. Ils ont utilisé des fibroblastes de souris et ont mesuré les dommages de l'ADN à l'aide de la méthode des comètes alcalines( alkaline comet assay). Aucun dommage de l'ADN n'a été mesuré.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations