Auteurs
Heikkinen P, et al (2001)

On a séparé 200 souris dans quatre groupes à l'âge de 3 à 5 semaines. Le premier groupe était un groupe témoin en cage. Les autres groupes ont été exposés à des rayonnements ionisants avant le début de l'étude. Deux de ces groupes exposés aux rayons X ont été exposés à des rayonnements RF et le troisième a été exposé de façon fictive. Un des groupes RF a été exposé à un rayonnement de type NMT modulé par fréquence à 902,5 MHz avec un DAS de 1,5 W/kg. L'autre groupe a été exposé à un rayonnement GSM (902.4 MHz, fréquence d'impulsion de 217 Hz et DAS de 0,35 W/kg). Les groupes RF ont été exposés 1,5 heures par jour pendant 78 semaines.

L'exposition RF n'a pas augmenté significativement l'incidence des lésions néoplasiques. Les auteurs affirment que ces résultats ne prouvent pas que les rayonnements RF émis par les téléphones mobiles provoquent le cancer.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations