Auteurs
HeikkinenP, Kosma V-M, Alhonens L, Huuskonen H, et al. (2003):

Ces auteurs ont déjà rapporté que des champs magnétiques de 50 Hz pouvaient stimuler la croissance de tumeurs cutanées chez les souris. Ils ont également rapporté l'absence d'effet des rayonnements de téléphones mobiles sur des tumeurs induites par rayon X. Dans la présente étude, ils ont examiné les effets des rayonnements de téléphones mobiles sur des tumeurs induites par ultraviolets (UV) chez des souris.

Des souris transgéniques ainsi que des souris non-transgéniques issues de mêmes portées ont été utilisées. Les souris transgéniques avaient été génétiquement modifiées afin de les rendre plus susceptibles de développer une tumeur lorsque exposées à certains stimuli chimiques. Dans chacun des trois groupes, entre 45 et 49 animaux ont été utilisés et environ la moitié des souris étaient transgéniques. Les trois groupes ont été exposés à des UV trois fois par semaine pendant 52 semaines. En plus, un groupe a été exposé à un système DAMPS ( Digital Advanced Mobile Phone System) avec un rayonnement de type RF. Le troisième groupe a été exposé à un GSM (Global System for Mobile) avec un rayonnement de type RF. Chacun des deux groupes exposés aux rayonnements RF était exposé 90 minutes par jour, 5 jours par semaine pendant 52 semaines avec un DAS moyen de 0,5 W/kg. Le signal DAMPS est modulé par impulsions à une fréquence de 50 Hz et le GSM à une fréquence de 217 Hz. En plus des trois groupes exposés, un groupe témoin était composé de 20 animaux en cage.

Alors que les UV ont contribué au développement de tumeurs cutanées, les rayonnements RF n'ont eu aucun effet sur le nombre de tumeurs développées. Toutefois, une légère augmentation du taux de développement des tumeurs à été noté dans les deux groupes exposés aux rayonnements RF, mais pas de façon significative. Les rayonnements RF n'ont eu aucun effet sur la sécrétion de sulfate 6-hydroxymélatonine dans l'urine ou sur le niveau de polyamine dans la peau. Certains ont suggéré une diminution de la production de mélatonine comme était un résultat possible de l'exposition RF et comme un mécanisme possible pouvant promouvoir le cancer. Les polyamines sont des substances chimiques pouvant être introduites par différents agents


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations