Auteurs
de Pomerai DI, Smith B, Dawe A, North K, et al. (2003):

Ce groupe de scientifiques a déjà démontré que les rayonnements RF peuvent être à l'origine de protéines du stress dans le nématode C. Elegans. Dans une nouvelle étude, ils démontrent que les rayonnements RF stimulent le regroupement de l'albumine bovine. Ce changement s'est produit selon une durée d'exposition et une température spécifique. Dans une autre expérience, ils ont démontré que les rayonnements provoquent dans l'insuline des changements des fibrilles amyloïdes. Les rayonnements RF utilisés étaient de 1 GHz et 0,5 W et le DAS moyen était de 0,015-0,02 W/kg, avec une valeur maximale de 0,05.

Les auteurs suggèrent que ces changements dans la formation des protéines sont responsables de la réponse du stress démontré auparavant. Dans une autre expérience, ils ont démontré qu'avec la C. Elegans, la réponse du stress aux micro-ondes est absente si le facteur régulateur du stress est d'abord enlevé.

Les auteurs mettent l'emphase sur le fait que ces études ne prouvent pas que les rayonnements RF produisent des effets néfastes chez l'humain. En fait, ils affirment qu'il est même concevable que des doses modérées de micro-ondes puissent même être bénéfiques. Toutefois, ils pensent que leur dernière expérience amène une preuve supplémentaire quant au fait que les rayonnements RF peuvent produire des effets biologiques non-thermiques.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations