Auteurs
Dasdag S, Akdag MZ, Ayyildiz O, Demirtas OC, et al. (2000)

Douze rates ont été exposées à 890 - 915 MHz, fréquence modulée à 217 Hz, pendant la grossesse. L'exposition était de une minute à trois reprises à l'intérieur d'une période de deux heures chaque jour. Les rates exposées ont été comparées à des animaux exposés de façon fictive et à des mâles eux aussi exposés pendant un mois. Le nombre de petits par rates enceinte et leur poids à la naissance dans les groupes exposés de façon fictive et réelle a été mesuré. Les paramètres sanguins de tous les mâles et de six femelles des groupes exposés de façon réelle et fictive ont été examinés immédiatement après la dernière exposition. Le prise de poids des petits des six autres femelles (six dans chaque groupe) ont été observés. Plus tard, on a fécondé ces mêmes rates et on a déterminer le poids à la naissance et le nombre de globules blancs des petits de la deuxième génération.

Aucun des paramètres sanguins n'a été modifié de façon significative dans aucune des deux générations. Le nombre moyen de petits par rates enceinte ne différait pas entre les deux groupes. Le poids à la naissance des petits du groupe exposé était significativement inférieur. Cette perte de poids était temporaire, à trois mois, ils avaient un poids normal. Les auteurs pensent que cette perte de poids peut être attribuable soit au rayonnement soit à une réaction au stress.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations