Auteurs
Chagnaud J-L, Moreau J-M, Veyret B.

Dans cette étude, des rats âgés de deux mois ont reçu une injection de benzo(a)pyrène, une substance qui induit des tumeurs malignes. Ils ont ensuite été exposés 20, 40 ou 75 jours après l'injection de cancérogène à des champs RF. Le rayonnement du système GSM à modulation d'amplitude de 900 MHz a été administré 2 heures par jour pendant 2 semaines. Le DAS du corps en entier était de 0,075 à 0,27 W/kg.

L'exposition à des micro-ondes n'a eu aucun effet sur le développement des tumeurs. Aucune accélération ou ralentissement du début de la tumeur n'a été observé. La survie de l'animal n'a pas été affectée, pas plus que le niveau d'anticorps.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations