Cancer

Les études sur le cancer comprennent celles sur l'ornithine décarboxylase (ODC), la génotoxicité et la croissance et le développement des tumeurs.

Prolifération cellulaire : La commission scientifique indépendante britannique sur le téléphone cellulaire commente : " Les changements dans la cinétique de la division cellulaire et de la prolifération cellulaire joue un rôle crucial dans l'apparition de cancers. " Plusieurs études ont examiné la relation entre les rayonnements RF dans les fréquences des téléphones mobiles et la prolifération cellulaire. Cleary et al. (1990a, 1990b, 1995) ont rapporté une augmentation de la prolifération dans les expériences utilisant des cellules de gliomes cérébraux, des lymphocytes humains, et des cellules d'ovaires de hamster. Les DAS étaient élevés dans ces études mais la température était bien contrôlée. Donnellan (1997) a aussi observé un changement dans la prolifération cellulaire lorsque des mastocytes étaient exposées à 835 MHz dans des conditions non-thermiques. Toutefois, Kwee et Raskmark (1998), ont observé une diminution de la croissance de cellules d'amnios de l'épithélium humain exposées à des micro-ondes à 960 MHz,
et Capri (2004b) a observé une légère baisse de la prolifération cellulaire, après une exposition à des rayonnements RF de 900 MHz.

D'un autre côté, Stagg (1997) et Vijayalaxmi (1997) n'ont observé aucune augmentation de la prolifération cellulaire dans leurs études utilisant respectivement 836.55 MHz et 2450 MHz. Byus (1984) et Paulraj (2002) ont rapporté une diminution de l'activité de protéine kinase dans les rats suite à l'exposition au rayonnement RF. De façon similaire, Zeni (2003) n'a observé aucune différence dans la cinétique du cycle cellulaire des lymphocytes lorsque exposés à différents signaux à une fréquence de 900 MHz. Dans le cadre d’une étude menée par deux laboratoires, Scarfi (2006) ne rapporte aucun changement dans la prolifération des lymphocytes exposés à des rayonnements RF de 900 MHz. Byus a utilisé des champs modulés tandis que Paulraj a utilisé un rayonnement à ondes continues. La protéine kinase joue un rôle dans la transduction de signaux pour une variété de substances qui activent la fonction cellulaire et la prolifération. Pacini (2002) rapporte que l'exposition de fibroblastes cutanés à 900 MHz pendant une heure modifie l'expression génétique, la prolifération et la morphologie.

Ornithine décarboxylase : L'ODC est l'enzyme initial qui entre dans la production des polyamines qui à leur tour interviennent dans la croissance des cellules normales et cancéreuses. Le rapport du Groupe d'expert de la Société royale du Canada (1999) repasse en totalité la relation entre l'action de l'ODC et le cancer. Il apparaît que l'action de l'ODC augmenterait dans des conditions prémalignes ou suivant l'exposition à une substance chimique cancérogène ou à une substance oncogène connue et que l'ODC peut agir comme protéine oncogène lorsque son action est élevée. La relation entre les rayonnements électromagnétiques et l'action de l'ODC a également été revue dans le rapport de la Société royale du Canada. Plusieurs études ont observé un niveau d'ODC plus élevé après une exposition EMF (Byus, 1997, Paulraj, 2002). Cependant, Desta (2003), a constaté une diminution des concentrations d’ODC après une exposition à des rayonnements RF de 835 MHz, mais seulement lorsque le DAS était supérieur à 5 W/kg. Ces niveaux ont été associés à une augmentation de la température dans le milieu utilisé. Höytö (2006) a lui aussi rapporté une diminution des taux d’ODC après une exposition à des rayonnements RF, mais seulement dans les astrocytes primaires et non dans les lignées cellulaires neuronales secondaires. The same group (Höytö, 2007) found no increase in ODC activity on murine fibroblasts exposed at 835 or 872 MHz at SARs of 2.5 and 6.0 W/kg. Toutefois, la Commission scientifique indépendante britannique sur le téléphone cellulaire (2000), affirme dans sa revue :

 

" En général, les études rapportent une modeste augmentation de l'action de l'ODC seulement avec des fréquences modulées de 10 à 60 Hz. La synthèse de l'ADN, qui augmenterait la réponse proliférative à la hausse de l'action de l'ODC, n'a pas augmenté ". Le groupe d'experts souligne également que l'augmentation maximale de l'action de l'ODC produite par les rayonnements RF modulés en amplitude (environ le double) est de beaucoup inférieure que celle produite par des substances cancérogènes connues qui peuvent causer jusqu'à 500 changements de pliage dans l'action de l'ODC dans les tissus touchés ". Le Groupe conclut : "… il est très improbable que ces petits changements puissent, à eux seuls, avoir pour effets de causer des tumeurs. Il est aussi improbable que ces effets travaillent de façon synergique avec d'autres dangers environnementaux pour favoriser l'apparition de tumeurs. "

Génotoxicité: La formation d'un cancer commencerait par des modifications du matériel générique (ADN) de la cellule. Ces changements sont les effets génotoxiques. Plusieurs études ont été effectuées en laboratoire sur le sujet. Les études de Lai et Singh mérite une attention particulière pour tout l'intérêt qu'on leur a porté. Ces auteurs rapportent une augmentation des cassures de brins dans les cellules des cerveaux de rats exposés 2 heures à des champs de radiofréquences de 2450 MHz par impulsions ou continus, avec des DAS moyens de 0,6 et 1,2 W/kg pour le corps. En 1997, dans une autre étude, ils ont tenté de d'établir si les radicaux libres avaient un rôle à jouer et ont découvert que la mélatonine ainsi qu'un autre composé connu comme étant phagocyte de radicaux libres bloquaient l'effet des rayonnements RF sur l'augmentation des cassures de brins d'ADN. Ces auteurs ont aussi constaté qu’un champ magnétique temporellement variable (bruit) bloquait l’augmentation des cassures de brins d’ADN induite par les micro-ondes (Lai et Singh, 2005). Jusqu'à ce jour, ces résultats n'ont pu être reproduits par d'autres scientifiques utilisant des conditions expérimentales similaires.À l’inverse, Diem (2005) note que l’exposition à des rayonnements RF de 1 800 MHz a été associée à la cassure de brins d’ADN dans les cellules d’humains et de rats. Malyapa (1997 a, b) n'a pu reproduire les résultats de Lai et Singh à 2450 MHz ou à une fréquence de 835/847 MHz. Utilisant des méthodes identiques à celles de Lai et Singh, Lagroye (2004 b) n’a pu trouver de preuves que des micro‑ondes pulsées d’une fréquence de 2 450 MHz provoquaient des dommages à l’ADN dans des cellules cérébrales de rats. Hossmann and Hermann (2003) suggèrent que les expériences de Lai et Singh ont utilisé une puissance maximale très supérieure à la puissance moyenne, ce qui peut expliquer les dommages à l'ADN observés. Vijayalaxmi (2003) n'a observé aucune preuve de génotoxicité chez des rats exposés pendant 2 ans à des rayonnements RF en champs proche.

En général les études in vitro n'ont pu démontrer une preuve de dommage à l'ADN (Malyapa 1997a,b; Vijayalaxmi 2000, 200, 20061; Gos, 2000; Roti Roti, 2001; Maes, 2001, Lagroye, 2004a, Hook, 2004, Zeni, 2005, Sakuma, 2006, Stronati, 2006)). Un article a démontrer une réduction de la fréquence de recombinaisons chromosomiques chez des souris exposées à des rayonnements RF (Sykes, 2001). Cet effet est observé avec différents agents génotoxiques, ce n'est donc pas un effet bénéfique. Toutefois, Tice et al. (2002) ont observé une augmentation du nombre de lymphocytes micronucléés suite à une exposition à un signal RF pendant 24 heures avec un DAS moyen de 5 W/kg ou 10 W/kg. Les micronoyaux apparaissent suite à un dommage chromosomique. D'autres chercheurs ont observé une plus grande fréquence de cellules micronucléées après une exposition à un signal RF (Garaj-Vrhovac, 1991; Maes, 1995; d'Ambrosio 2002; Trosic 2002).
Zotti-Martelli (2005) a lui aussi observé une augmentation du nombre de micronoyaux dans des lymphocytes exposés à  une fréquence de 1 800 Mhz, à différentes densités de puissance et pendant différentes périodes, tout en notant une forte variabilité de la réponse entre les sujets. Toutefois, Vijayalaxmi (2001, 2006) Bisht (2002) et McNamee (2002 a,b; 2003) et Zeni (2003), Gorlitz (2005), Scarfi (2006) et Juutilainen (2007) n'ont rien observé. Balcer-Kubiczek et Harrison (1989,1991) ont démontré une augmentation de la transformation des cellules lorsque des cellules C3H/10T½ ont été exposées à un champ RF de 2450 MHz et à une substance cancérogène connue, le TPA. Les micro-ondes à elles seules n'avaient aucun effet. " La transformation des cellules est une étape vers la malignité et implique la séparation des cellules de l'inhibition de contact pour que la croissance cellulaire se poursuive malgré la proximité d'autres cellules " (Société royale du Canada, 1999). Un autre groupe de chercheurs a observé des traces d'instabilité chromosomique dans des lymphocytes humains exposés à des rayonnements RF (Mashevich, 2003 et Gadhia (2003) rapporte une augmentation significative des anormalités chromosomiques dans les cellules sanguines d'usager du sans fil.

Zhang (2002) a constaté un effet synergique lorsque l’exposition des lymphocytes à des micro‑ondes de 2 450 MHz pendant deux heures avait précédé l’exposition à la mitomycine C. Les dommages à l’ADN, estimés à l’aide de l’essai de Comet, ont été supérieurs à ceux associés uniquement à la mitomycine C, bien que le nombre de cellules micronuclées n’ait pas augmenté. Whitehead (2005) n’a pu confirmer les résultats de Goswami (1999), selon lesquels l’exposition aux rayonnements RF augmente les taux du proto‑oncogène Fos. Baohong (2005) a lui aussi attribué un effet synergique aux rayonnements RF (fréquence de 1,8 GHz et DAS de 3 W/kg) en présence de la mitomycine C, selon l’essai de Comet, ces mêmes auteurs notant également une synergie entre les rayonnements RF et le 1‑oxyde de 4-nitroquinoléine. Enfin, Chang (2005) n’a pas observé de signes de génotoxicité dans des cultures bactériennes exposées pendant 48 heures à des rayonnements RF de 835 MHz, à un DAS de 4 W/kg.

Peu d’études ont examiné les effets des rayonnements RF sur l’expression des gènes, lesquels peuvent être un signe de génotoxicité. Le Fos est un proto-oncogène qui fait partie des gènes précoces immédiats qui sont activés rapidement et provisoirement en réponse à des stimulus externes. Leurs produits protéiques interviennent dans les changements à long terme de l’activité neuronale. La réponse des gènes précoces immédiats est un indicateur  utile des cellules du système nerveux central qui sont exposées à un stress (Finnie, 2005). Whitehead (2005) n’a pu confirmer les résultats de Goswami (1999), selon lesquels l’exposition aux rayonnements RF augmente les taux de Fos; il convient toutefois de préciser que les DAS utilisés étaient très différents. Finnie (2005) a constaté des taux de Fos similaires chez les souris exposées à des rayonnements RF et des témoins soumis à une exposition fictive, quoique les taux aient été beaucoup plus élevés chez ces deux groupes que chez des témoins dont la mobilité n’avait pas été entravée. Ces résultats laissent croire que l’expression de ces gènes a été essentiellement provoquée par l’immobilisation, plutôt que par l’irradiation. Lee (2005) a exposé des cellules HL-60 humaines à des rayonnements RF d’une fréquence de 2,45 GHz (DAS de 10 W/kg); au terme d’une série d’analyses sur l’expression génétique, il a constaté que l’expression d’un grand nombre de gènes avait été modifiée après 2 et 6 heures d’irradiation. Cependant, Chauhan (2006) n’a observé aucun effet sur l’expression des proto-oncogènes FOS, JUN et MYC après l’exposition de lymphoblastomes humains à des rayonnements RF (DAS de 1 et 10 W/kg), ni aucune variation des taux de ces proto-oncogènes lorsque d’autres lignées de cellules humaines ont été exposées à des rayonnements RF de DAS comparables (Chauhan, 2006B). Belyaev (2006) rapporte quelques signes de perturbation de l’expression des gènes dans les cellules du cervelet, chez des rats exposés à des rayonnements RF d’une fréquence de 915 MHz. Ainsi, parmi les 8 800 gènes testés, 11 ont présenté une régulation à la hausse de l’ordre de 1,34 à 2,74  fois, un gène présentant une régulation à la baisse de 0,48 fois. Selon ces auteurs, ces changements pourraient toutefois être le fruit du hasard en raison du nombre de microréseaux de gènes et ils pourraient aussi être dus au fait que les variations de l’expression génétique dans la cerveau sont habituellement faibles. À l’inverse, Whitehead (2006a,b), Qutob (2006), Hirose (2006) et Zeng (2006) ont constaté que des rayonnements  RF de différentes fréquences n’avaient eu aucune incidence sur l’expression génétique. Whitehead (2006b) a insisté sur la forte possibilité de faux positifs en raison du nombre élevé de gènes testés, soulignant  l’importance de comparer des expositions répétées aux RF à des expositions fictives similaires, de comparer des expositions fictives et aussi d’établir des comparaisons avec des témoins appariés.

Le Groupe d'experts indépendants sur les téléphones mobiles du Royaume-Uni résume la situation comme suit :

 

" Les preuves provenant autant d'expérimentations in vitro qu'in vivo indiquent que ni l'exposition chronique ou sévère à des champs RF n'augmente la fréquence des mutations ou des aberrations chromosomiques lorsque les températures sont maintenues dans les limites physiologiques (PNU/OMS/IRPA, 1993). Ce qui suggère qu'il est peu probable que l'exposition aux rayonnements RF puisse causer une tumeur. "

Le Groupe d'experts de la Société royale du Canada conclue

" qu'un large nombre d'études en laboratoire sur les effets potentiels des champs de radiofréquence sur la santé ont mis l'accent sur la génotoxicité, incluant des études sur la formation et la progression des tumeurs, la prolifération des cellules altérées et les dommages à l'ADN. La grande majorité de ces études n'ont pu démontrer des effets génotoxiques suite à l'exposition à des champs de radiofréquences. " (page 75).

D'autres études de Verschaeve (1995), Brusick (1998), et Verschaeve et Maes (1998) en sont arrivées à la même conclusion générale. Meltz (2003) a conduit une revue détaillée et il importe de rapporter ses conclusions qui soulèvent certaines irrégularités dans les résultats des études.

Il existe une quantité de preuves que l'exposition RF à différentes fréquences, différentes modulations et différents DAS et qui ne causent pas l'exposition des cellules à des températures élevées pour une longue période, ne causent pas une grande quantité de différents types de dommages génotoxiques. Les mesures des dommages génotoxiques qui sont absentes après l'exposition RF incluent, par la force des choses, l'absence de dommages simples ou doubles au brins d'ADN (SSB ou DSB), l'induction d'aberration chromosomiques et l'induction de SCE (sister chromatid change).

Il existe peu de preuve que l'exposition RF, avec utilisation de systèmes d'exposition, induise des micronoyaux. Il existe également plusieurs preuve de l'absence de micronoyaux. L'apparition de micronoyaux ne concorde pas avec l'absence démontrée d'aberration chromosomique et de dommages à l'ADN.

Il existe peu de preuve que l'exposition RF ne cause pas de changements cancérogènes dans les cellules, tel que mesuré par la technique de transformation cellulaire in vitro. Il n'existe pas de preuve contredisant cette observation.

La liste ci-dessous comprend certaines études en laboratoire importantes.


Auteurs

Baohong W, Jiliang H, Lifen J, Deqiang L, et al.
Title
Studying the synergistic damage effects induced by 1.8 GHz radiofrequency field radiation (RFR) with four chemical mutagens on human lymphocyte DNA using comet assay in vitro.
Journal
Mutat Res 2005;578:149-157.
Sommaire>


Auteurs

Belyaev IY, Koch CB, Terenius O, Roxstrom-Lindquist K, et al.
Titre
Exposure of rat brain to 915 MHz GSM microwaves induces changes in gene expression but not double stranded DNA breaks or effects on chromatin conformation.
Journal
Bioelectromagnetics 2006;27:295-306.
Sommaire>

Auteurs
Belyaev IY, Markovà E, Hillert L, Malmgren LOG, Persson BRR.
Titre
Microwaves from UMTS/GSM mobile phones induce long-lasting inhibition of 53BP1/gamma-H2AX DNA repair foci in human lymphocytes (p n/a).
Journal
Bioelectromagnetics Ahead of print Oct 6 2008. DOI 10.1002/bem.20445. 

Auteurs
Belyaev I, Markova E, Malmgren L.
Titre
Microwaves from Mobile Phones Inhibit 53BP1 Focus Formation in Human Stem Cells Stronger than in Differentiated Cells: Possible Mechanistic Link to Cancer Risk.
Journal
Environ Health Perspect. Oct 22, 2009 Ahead of print.

Auteurs
Billaudel B, Taxile M, Ruffie G, Veyret B, Lagroye I.
Titre
Effects of exposure to DAMPS and GSM signals on ornithine decarboxylase (ODC) activity: I. L-929 mouse fibroblasts.
Journal
Int J Radiat Biol. May 12, 2009 Ahead of print 1-9.

Auteurs
Billaudel B, Taxile M, Poulletier De Gannes F, Ruffie G, Lagroye I, Veyret B.
Titre
Effects of exposure to DAMPS and GSM signals on Ornithine Decarboxylase (ODC) activity: II- SH-SY5Y human neuroblastoma cells.
Journal
Int J Radiat Biol. May 12, 2009 Ahead of print 1-4.

Auteurs
Bisht KS, Moros EG, Straube WL, Baty JD, Roti Roti JL
Titre
The effect of 835.62 MHz FDMA or 847.74 MHz CDMA modulated radiofrequency radiation on the induction of micronuclei in C3H 10T½ cells.
Journal
Radiation Research 157:506-515
Sommaire>

Auteurs
Bourthoumieu S, Joubert V, Marin B, Collin A, Leveque P, Terro F, Yardin C.
Titre
Cytogenetic Studies in Human Cells Exposed In Vitro to GSM-900 MHz Radiofrequency Radiation Using R-Banded Karyotyping.
Journal
Radiat Res. Sep 20, 2010. Ahead of print.

Auteurs
Campisi A, Gulino M, Acquaviva R, Bellia P, Raciti G, Grasso R, Musumeci F, Vanella A, Triglia A.
Titre
Reactive oxygen species levels and DNA fragmentation on astrocytes in primary culture after acute exposure to low intensity microwave electromagnetic field.
Journal
Neurosci Lett. Feb 12, 2010. Ahead of print.

Auteurs
 Cao Y, Zhang W, Lu MX, Xu Q, Meng QQ, Nie JH, Tong J.
Titre
900-MHz microwave radiation enhances gamma-ray adverse effects on SHG44 cells.
Journal
J Toxicol Environ Health A. (2009). 72(11): 727-32.

Auteurs:
Capri M, Scarcella E, Fumelli C, Bianchi E, et al. (2004b)
Titre:
In vitro exposure of human lymphocytes to 900 MHz CW and GSM modulated radiofrequency: studies of proliferation, apoptosis and mitochondrial membrane potential.
Journal:
Radiation Research 162:211-218.
Sommaire>


Auteurs

Chang S-K, Choi J-S, Gil H-W, Yang J-O, et al.
Titre
Genotoxicity evaluation of electromagnetic fields generated by 835-MHz mobile phone frequency band.
Journal
Eur J Cancer Prev 2005;14:175-179.
Sommaire>


Auteurs
Chauhan V, Mariampillai A, Bellier PV, Qutob SS, et al.
Titre
Gene expression analysis of a human lymphoblastoma cell line exposed in vitro to an intermittent 1.9 GHz pulse-modulated radiofrequency field.
Journal
Radiat Res 2006;165:424-429.
Sommaire>


Auteurs
Chauhan V, Mariampillai A, Gajda GB, Thansandote A, et al.
Titre
Analysis of proto-oncogene and heat-shock protein gene expression in human derived cell-lines exposed in vitro to an intermittent 1.9 GHz pulse-modulated radiofrequency field.
Journal
Int J Radiat Biol 2006b;82:347-354.
Sommaire>


Auteurs

Chauhan V, Qutob SS, Lui S, Mariampillai A, Bellier PV, Yauk CL, Douglas GR, Williams A, McNamee JP
Titre
Analysis of gene expression in two human-derived cell lines exposed in vitro to a 1.9 GHz pulse-modulated radiofrequency field.
Journal
Proteomics 2007a;7(21):3896-3905.


Auteurs

D'Ambrosio G, Massa R, Scarfi MR, Zeni O
Titre
Cytogenetic damage in human lymphocytes following GMSK phase modulated microwave exposure.
Journal
Bioelectromagnetics 2002;23:7-13.
Sommaire>


Auteurs
Desta, A. B., Owen RD, Cress LW.
Titre
Non-thermal exposure to radiofrequency energy from digital wireless phones does not affect ornithine decarboxylase activity in L929 cells.
Journal
Radiat.Res. 2003;160:488-491.
Go to summary>



Auteurs
Diem E, Schwarz C, Adlkofer F, Jahn O, et al.
Titre
Non-thermal DNA breakage by mobile-phone radiation (1800 MHz) in human fibroblasts and in transformed GFSH-R17 rat granulosa cells in vitro.
Journal
Mutat Res 2005;583:178-183.
Sommaire>


Auteurs
Finnie JW.
Titre
Expression of the immediate early gene, c-fos, in mouse brain after acute global system for mobile communication microwave exposure.
Journal
Pathology 2005;37:231-3.
Sommaire>

Auteurs
Franzellitti S, Valbonesi P, Ciancaglini N, Biondi C, Contin A, Bersani F, Fabbri E.
Titre
Transient DNA damage induced by high frequency electromagnetic fields (GSM 1.8 GHz) in the human trophoblast HTR-8/SVneo cell line evaluated with the alkaline Comet assay.
Journal
Mutat Res. Ahead of print. Oct 9, 2009.

Auteurs
Gadhia PK, Shah T, Mistry A, Pithawala M, et al.
Titre
A preliminary study to assess possible chromosomal damage among users of digital mobile phones
Journal
Electromagnetic Biology and Medicine 2003;22:149-159.
Go to summary>


Auteurs
Gorlitz B-D, Muller M, Ebert S, Hecker H, et al.
Titre
Effects of 1-week and 6-week exposure to GSM/DCS radiofrequency radiation on micronucleus formation in B6C3F1 mice.
Journal
Radiation Research 2005;164:431-439.
Sommaire>

Auteurs
Gos P, Eicher B, Kohli J, Heyer W-D
Titre
No mutagenic or recombinogenic effects of mobile phone fields at 900 MHz detected in the yeast Saccharomyces cerevisiae.
Journal
Bioelectromagnetics 2000;21:515-523.
Sommaire>

Auteurs
Guler G, Tomruk A, Ozgur E, Seyhan N.
Titulo
The effect of radiofrequency radiation on DNA and lipid damage in non-pregnant and pregnant rabbits and their newborns.
Journal
Gen Physiol Biophys. (2010).29(1):59-66.

Auteurs
Gurbuz N, Sirav B, Yuvaci HU, Turhan N, Coskun ZK, Seyhan N.
Titre
Is there any possible genotoxic effect in exfoliated bladder cells of rat under the exposure of 1800 MHz GSM-like modulated radio frequency radiation (RFR)?
Journal
Electromagn Biol Med. (2010). 29(3):98-104.

Auteurs
Hansteen IL, Clausen KO, Haugan V, Svendsen M, Svendsen MV, Eriksen JG, Skiaker R, Hauger E, Lågeide L, Vistnes AI, Kure EH.
Titre
Cytogenetic effects of exposure to 2.3 GHz radiofrequency radiation on human lymphocytes in vitro.
Journal
Anticancer Res. (2009). 29(11):4323-30.

Auteurs
Hirose H, Sakuma N, Kaji N, Suhara T, et al.
Titre
Phosphorylation and gene expression of p53 are not affected in human cells exposed to 2.1425 GHz band CW or W-CDMA modulated radiation allocated to mobile hone radio base stations.
Journal
Bioelectromagnetics 2006;27:494-504.
Sommaire>


Auteurs
Höytö A, Juutilainen J, Naarala J
Titre
Ornithine decarboxylase activity is affected in primary astrocytes but not in secondary cell lines exposed to 872 MHz RF radiation.
Journal
Int J Radiat Biol 2006;83:367-374.
Sommaire>

Auteurs
Höytö A, Juutilainen J, Naarala L.
Titre
Ornithine decarboxylase activity of L929 cells after exposure to continuous wave or 50 Hz modulated radiofrequency radiation - a replication study.
Journal
Bioelectromagnetics 2007;28:501-508.
Sommaire>


Auteurs
Hook G, Zhang P, Lagroye I, Higashikubo R, et al.
Titre
Measurement of DNA damage and apoptosis in Molt-4 cells after in vitro exposure to radiofrequency radiation
Journal
Radiat Res 2004;161:193-200.
Sommaire>


Auteurs

Hruby R, Neubauer G, Kuster N, Frauscher M.
Titre
Study on potential effects of “902-MHz GSM-type Wireless Communication Signals” on DMBA-induced mammary tumours in Sprague–Dawley rats.
Journal
Mutation Research/Genetic Toxicology and Environmental Mutagenesis 2008;649(1-2):34-44.

Auteurs
Huang TQ, Lee MS, Oh EH, Kalinec F, Zhang BT, Seo JS, Park WY.
Titre
Characterization of biological effect of 1763 MHz radiofrequency exposure on auditory hair cells.
Journal
Int J Radiat Biol  2008;84(11): 909-915.


Auteurs
Lagroye I, Hook GJ, Wettring BA, Baty JD, et al.
Titre
Measurements of alkali-labile DNA damage and protein-DNA crosslinks after 2450 MHz microwave and low-dose gamma irradiation in vitro.
Journal
Radiat Res 2004 (a);161:201-214.
Sommaire>


Auteurs
Juutilainen J, Heikkinen P, Soikkeli H, Maki-Paakkanen J.
Titre
Micronucleus frequency in erythrocytes of mice after long-term exposure to radiofrequency radiation.
Journal
Int J Radiat Biol 2007, 83:213-220.
Sommaire>

Auteurs
Kesari KK, Behari J, Kumar S.
Titre
Mutagenic response of 2.45 GHz radiation exposure on rat brain.
Journal
Int J Radiat Biol. 86(4):334-43.

Auteurs
Khurana, Vini G.
Titre
Cell Phone and DNA Story Overlooked Studies
Journal
Science 28 November 2008 322(5906):1325 DOI: 10.1126/science.322.5906.1325a

Auteurs
Kim TH, Huang TQ, Jang JJ, Kim MH, Kim HJ, Lee JS, Pack JK, Seo JS, Park WY.
Titre
Local exposure of 849 MHz and 1763 MHz radiofrequency radiation to mouse heads does not induce cell death or cell proliferation in brain.
Journal
Exp Mol Med. 2008 Jun 30;40(3):294-303.

Auteurs
Kumar S, Kesari KK, Behari, J.
Titre
Evaluation of genotoxic effects in male Wistar rats following microwave exposure.
Journal
IJEB. (2010). 48(06):586-592.

Auteurs
Lagroye, Anane R, Wettring BA, Moros EG, et al.
Titre
Measurements of DNA damage after acute exposure to pulsed-wave 2450 MHz microwaves in rat brain cells by two alkaline comet assay methods.
Journal
Int J Radiat Biol 2004 (b);80:11-20.
Sommaire>


Auteurs
Lai H, Singh NP
Titre
Acute low-intensity microwave exposure increases DNA single strand breaks in rat brain
Journal
Bioelectromagnetics 1995;16:207-210.
Sommaire>


Auteurs
Lai H, Singh NP
Titre
Single- and double-strand DNA breaks in rat brain cells after acute exposure to radiofrequency electromagnetic radiation.
Journal
Int J Radiation Biol 1996;69:513-521.
Sommaire>


Auteurs

Lai H, Singh NP

Titre
Melatonin and a spin-trap compound block radiofrequency electromagnetic radiation-induced DNA strand breaks in rat brain cells.

Journal

Bioelectromagnetics 1997;18:446-454.
Sommaire>


Auteurs
Lai H, Singh NP.
Titre
Interaction of microwaves and a temporally incoherent magnetic field on single and double DNA strand breaks in rat brain cells.
Journal
Electromagnetic Biology and Medicine. 2004;24:23-29.
Sommaire>


Auteurs

Lee S, Johnson D, Dunbar K, Dong H, et al.
Titre
2.45 GHz radiofrequency fields alter gene expression in cultured human cells.
Journal
FEBS Letters 2005;579:4829-4836.
Sommaire>

Auteurs
Lerchl A, Wilhelm AF.
Titre
Critical comments on DNA breakage by mobile-phone electromagnetic fields (Diem et al., Mutation Research 2005, 583, 178-183).
Journal
Mutat Res. Jan 22, 2010. Ahead of print.


Auteurs
Li l, Bisht KS, LaGroye I, Zhang P, et al.
Titre
Measurement of DNA damage in mammalian cells exposed in vitro to radiofrequency fields at SARs of 3-5 W/kg
Journal
Radiation Research 2001;156:328-332.
Sommaire

Auteurs
Lin JC
Titlre
Tumor incidence studies in lymphoma-prone mice exposed to GSM mobile-phone radiation.
Journal
Radio Sci Bull 2008;324;41-44.


Auteurs
Maes A, Collier M, Verschaeve L
Titre
Cytogenetic effects of 900 MHz (GSM) microwaves on human lymphocytes.
Journal
Bioelectromagnetics 2001;22:91-96.
Sommaire>



Auteurs
Maes A, Collier M, Verschaeve L.
Titre
Cytogenetic investigations on microwaves emitted by a 455.7 MHz car phone.
Journal
Folia Biologica (Praha) 2000;46:175-180.
Sommaire>


Auteurs
Malyapa RS, Ahern EW, Straube WL, et al.
Titre
Measurement of DNA damage after exposure to 2450 MHz electromagnetic radiation.
Journal
Radiat Res1997;148:608-617.
Sommaire>


Auteurs
Malyapa RS, Ahern EW, Straube WL, et al.
Titre
Measurement of DNA damage after exposure to electromagnetic radiation in the cellular communications frequency band (835.62 and 847.74 MHz).
Journal
Radiat Res 1997;148:618-627.
Sommaire>


Auteurs
Malyapa RS, Ahern EW, Chen B, et al.
Titre
DNA damage in rat brain cells after in vivo exposure to 2450 MHz electromagnetic radiation and various methods of euthanasia.
Journal
Radiat Res1998;149:637-645.
Sommaire>


Auteurs
Mashevich M, Folkman D, Kesar A, Barbul A, et al.
Titre
Exposure of human peripheral blood lymphocytes to electromagnetic fields associated with cellular phones leads to chromosomal instability.
Journal
Bioelectromagnetics 2003;24:82-90.
Sommaire>

Auteurs
McNamee JP, Bellier PV, Gajda GB, Miller SM, et al.
Titre
DNA damage and micronucleus induction in human leukocytes after acute in vitro exposure to a 1.9 GHz continuous-wave radiofrequency field.
Journal
Radiat Res 2002;158:523-533.
Sommaire>

Auteurs
McNamee JP, Bellier PV, Gajda GB, Lavallee BF, et al.
Titre
DNA damage in human leukocytes after acute in vitro exposure to a 1.9 GHz pulse-modulated radiofrequency field.
Journal
Radiat Res 2002;158:534-537.
Sommaire>


Auteurs
McNamee JP, Bellier PV, Gajda GB, Lavallée BF, et al.
Titre
No evidence for genotoxic effects from 24 hr exposure of human leukocytes to 1.9 GHz radiofrequency fields.
Journal
Radiat Res 2003;159:693-697.
Sommaire>

Auteurs
McNamee JP, Chauhan V.
Titre
Radiofrequency radiation and gene/protein expression: a review.
Journal
Radiat Res. 2009.172(3):265-287.

Auteurs
Pacini S, Ruggiero M, Sardi I, Aterini S, et al.
Titre
Exposure to global system for mobile communication (GSM) cellular phone radiofrequency alters gene expression, proliferation, and morphology of human skin fibroblasts.
Journal
Oncol Res 2002;13:19-24.
Sommaire>


Auteurs
Paulraj R, Behari J.
Titre
The effect of low-level continuous 2.45 GHz waves on enzymes of the developing rat brain.
Journal
Electro-Magnetobiol 2002;21:221-231
Sommaire>

Auteurs
Paparini A, Rossi P, Gianfranceschi G, Brugaletta V, Falsaperla R, De Luca P, Romano Spica V.
Titre
No evidence of major transcriptional changes in the brain of mice exposed to 1800 MHz GSM signal
Journal
Bioelectromagnetics 2008;29(4);312-323.



Auteurs
Qutob SS, Chauhan V, Yauk CL, Douglas GR, et al.
Titre
Microarray gene expression profiling of a human glioblastoma cell line exposed in vitro to a 1.9 GHz pulse-modulated radiofrequency field.
Journal
Radiat Res 2006;165:636-644.
Sommaire>


Auteurs

Roti Roti JL, Malyapa RS, Bisht KS, Ahern EW, et al.
Titre
Neoplastic transformation in C3H 10T1/2 cells after exposure to 835.62 MHz FDMA and 847.74 MHz CDMA radiations.
Journal
Radiat Res 2001;155:239-247.
Sommaire>


Auteurs
Sakuma N, Komatsubara Y, Takeda H, Hirose H, et al.
Titre
DNA strand breaks are not induced in human cells exposed to 2.1425 GHz band CW and W-CDMA modulated radiofrequency fields allocated to mobile radio base stations.
Journal
Bioelectromagnetics 2006;27:51-57.
Sommaire>

Auteurs
Sannino A, Sarti M, Reddy SB, Prihoda TJ, Vijayalaxmi and Scarfì MR. (2009).
Titre
Induction of Adaptive Response in Human Blood Lymphocytes Exposed to Radiofrequency Radiation.
Journal
Radiat. Res. 171, 735–742.

Auteurs
Sannino A, Di Costanzo G, Brescia F, Sarti M, Zeni O, Juutilainen J, Scarfì MR. (2009).
Titre
Human Fibroblasts and 900 MHz Radiofrequency Radiation: Evaluation of DNA Damage after Exposure and Co-exposure to 3-Chloro-4-(dichloromethyl)-5-Hydroxy-2(5h)-furanone (MX).
Journal
Radiat. Res. 171, 743–751.

Auteurs
Scarfi MR, Fresegna AM, Villani P, Pinto R, et al.
Titre
Exposure to radiofrequency radiation (900 MHz, GSM signal) does not affect micronucleus frequency and cell proliferation in human peripheral blood lymphocytes: an interlaboratory study.
Journal

Radiat Res 2006;165:655-663.
Sommaire>

Auteurs
Stronati L, Testa A, Moquet J, Edwards A, et al.
Titre
935 MHz cellular phone radiation. An in vitro study of genotoxicity in human lymphocytes.
Journal
Int J Radiat Biol 2006;82:339-346
Sommaire>



Auteurs
Sykes PJ, McCallum BD, Hooker AM
Titre
Effect of exposure to 900 MHz radiofrequency radiation on intrachromosomal recombination in pKZ1 mice.
Journal
Radiation Research 2001;156:495-502.
Sommaire>


Auteurs
Tice RR, Hook GG, Donner M, McRee DI, et al.
Titre
Genotoxicity of radiofrequency signals. 1. Investigation of DNA damage and micronuclei induction in cultured human blood cells.
Journal
Bioelectromagnetics 2002;23:113-126.
Sommaire>

Auteurs
Tillmann T, Ernst H, Streckert J, Zhou Y, Taugner F, Hansen V, Dasenbrock C.
Titre
Indication of cocarcinogenic potential of chronic UMTS-modulated radiofrequency exposure in an ethylnitrosourea mouse model.
Journal
Int J Radiat Biol. Jun 15, 2010. Ahead of print.

Auteurs
Trosic I, Busljeta I, Kasuba V, Rozgaj R
Titre
Micronucleus induction after whole-body radiation of rats.
Journal
Mutation Research 2002;521:73-79.
Sommaire>

Auteurs
Trosić I, Pavicić I.
Titre
Disturbance of cell proliferation in response to mobile phone frequency radiation.
Journal
Arh Hig Rada Toksikol. (2009). 60(1):109-15.

Auterus

Valbonesi P, Franzellitti S, Piano A, Contin A, Biondi C, Fabbri E.
Titre
Evaluation of HSP70 Expression and DNA Damage in Cells of a Human Trophoblast Cell Line Exposed to 1.8 GHz Amplitude-Modulated Radiofrequency Fields.
Journal
Radiat. Res. 2008;169:270-279.

Auteurs
Vanderstraeten J, Verschaeve L.
Titre
Gene and protein expression following exposure to radiofrequency fields from mobile phones.
Journal
Environ Health Perspect (2008);116:1131-1135.

Aueurs
Verschaeve L.
Titre
Genetic damage in subjects exposed to radiofrequency radiation.
Journal
Mutat Res. Nov 27 2008 Ahead of print.

Auteurs
Verschaeve L, Juutilainen J, Lagroye I, Miyakoshi J, Saunders R, de Seze R, Tenforde T, van Rongen E, Veyret B, Xu Z.
Titre
In vitro and in vivo genotoxicity of radiofrequency fields.
Journal
Mutation Research-Reviews in Mutation Research. Oct 15, 2010. Ahead of print.

Auteur
Vogel G
Titre
SCIENTIFIC MISCONDUCT: Fraud Charges Cast Doubt on Claims of DNA Damage From Cell Phone Fields
Journal
Science (2008);321(5893):1144 – 1145.


Auteurs
Vijayalaxmi, Leal BZ, Szilagyi M, Prihoda TJ, et al.
Titre
Primary DNA damage in human blood lymphocytes exposed in vitro to 2450 MHz radiofrequency radiation.
Journal
Radiat Res 2000;153:479-486.
Sommaire>


Auteurs
Vijayalaxmi, Pickard WF, Bisht KS, Leal BZ, et al.
Titre
Cytogenetic studies in human blood lymphocytes exposed in vitro to radiofrequency radiation at a cellular telephone frequency (835.62 MHz, FDMA).
Journal
Radiat Res 2001;155:113-121.
Sommaire>


Auteurs
Vijayalaxmi, Bisht KS, Pickard WE, Meltz ML, Roti Roti JL, et al. (2001)
Titre
Chromosome damage and micronucleus formation in human blood lymphocytes exposed in vitro to radiofrequency radiation at a cellular telephone frequency (847.74 MHz, CDMA).
Journal
Radiat Res 156:430-433.
Sommaire>


Authors

Vijayalaxmi, Pickard WF, Bisht KS, Prihoda TJ, et al. (2001)
Title
Micronuclei in the peripheral blood and bone marrow cells of rats exposed to 2450 MHz radiofrequency radiation.
Journal
International Journal of Radiation Biology 77:1109-1115.
Sommaire>


Auteurs
Vijayalaxmi, Sasser L, Morris JE, Wilson BW, et al.
Titre
Genotoxic potential of 1.6 GHz wireless communication signal: in vivo two-year bioassay.
Journal
Radiat Res 2003;159: 558-564.
Sommaire>

Auteur
Vijayalaxmi.
Titre
Cytogenetics studies in human blood lymphocytes exposed in vitro to 2.45 GHz or 8.2 GHz radiofrequency radiation.
Journal
Radiat Res 2006;166:532-538.
Sommaire>

Auteurs
Whitehead T, Brownstein BH, Parry JJ, Thompson D, et al.
Titre
Expression of the proto-oncogene Fos after exposure to radiofrequency radiation relevant to wireless communications.
Journal
Radiat Res 2005;164:420-430.
Sommaire>


Auteurs
Whitehead TD, Moros EG, Brownstein BH, Roti Roti JL.
Titre
Gene expression does not change significantly in C3H 10 T1/2 cells after exposure to 847.74 CDMA or 835.62 FDMA radiofrequency radiation.
Journal
Radiation Research 2006;165:626-635.
Sommaire>



Auteurs
Whitehead T, Moros EG, Brownstein BH, Roti Roti JL.
Titre
The number of genes changing expression after chronic exposure to code division multiple access or frequency DMA radiofrequency radiation does not exceed the false-positive rate.
Journal
Proteomics 2006b;6:4739-44.
Sommaire>


Auteurs

Yadav AS, Sharma MK.
Titre
Increased frequency of micronucleated exfoliated cells among humans exposed in vivo to mobile telephone radiations.
Journal
Mutation Research/Genetic Toxicology and Environmental Mutagenesis 2008;650(2):175-180.

Authors
Yao K, Wu W, Wang K, Ni S, Ye P, Yu Y, Ye J, Sun L.
Title
Electromagnetic noise inhibits radiofrequency radiation-induced DNA damage and reactive oxygen species increase in human lens epithelial cells.
Journal
Mol Vis 2008;14:964-9.

Authors
Yildirim MS, Yildirim A, Zamani AG, Okudan N.
Title
Effect of mobile phone station on micronucleus frequency and chromosomal aberrations in human blood cells.
Journal
Genet Couns. (2010). 21(2):243-51.


Auteurs
Zeng Q, Chen G, Weng Y, Wang L, et al.
Titre
Effects of global system for mobile communications 1800 MHz radiofrequency electromagnetic fields on gene and protein expression in MCF-7 cells.
Journal
Proteomics 2006;6:4732-8.
Sommaire>

Auteurs
Zeni O, Chiavoni AS, Sannino A, Antolini A, et al.
Titre
Lack of genotoxic effects (micronucleus induction) in human lymphocytes exposed in vitro to 900 MHz electromagnetic fields.
Journal
Radiat Res 2003;160:152-158.
Sommaire>


Auteurs
Zeni O, Romano M, Perotta A, Lioi MB, et al.
Titre
Evaluation of genotoxic effects in human peripheral blood leukocytes following an acute in vitro exposure to 900 MHz radiofrequency fields.
Journal
Bioelectromagnetics 2005;26:258-265.
Sommaire>


Auteurs

Zeni O, Schiavoni A, Perrotta A, Forigo D,  Deplano M, Scarfi MR.
Titre
Evaluation of genotoxic effects in human leukocytes after in vitro exposure to 1950 MHz UMTS radiofrequency field.
Journal
Bioelectromagnetics 2008;29(3);177-184.

Auteurs
Zhijian C, Xiaoxue L, Yezhen L, Shijie C, Lifen J, Jianlin L, Deqiang L, Jiliang H.
Titre
Impact of 1.8-GHz radiofrequency radiation (RFR) on DNA damage and repair induced by doxorubicin in human B-cell lymphoblastoid cells.
Journal
Mutat Res.  Ahead of print. Oct 12, 2009.

Auteurs
Ziemann C, Brockmeyer H, Reddy SB, Prihoda TJ, Kuster N, Tillmann T, Dasenbrock C.
Titre
Absence of genotoxic potential of 902 MHz (GSM) and 1747 MHz (DCS) wireless communication signals: In vivo two-year bioassay in B6C3F1 mice.
Journal
Int J Radiat Biol. 2009 Apr Ahead of print. 8:1-11.

Auteurs
Zhang M-B, Ji-Liang H, Li-Fen J, De-Qiang L (2002):
Titre
Study of low-intensity 2450 MHz microwave exposure enhancing the genotoxic effects of Mitomycin C using micronucleus test and comet assay in vitro.
Journal
Biomed Envir Sci 15:283-290.
Go to summary>

Auteurs
Zhijian C, Xiaoxue L, Yezhen L, Deqiang L, Shijie C, Lifen J, Jianlin L, Jiliang H.
Titre
Influence of 1.8-GHz (GSM) radiofrequency radiation (RFR) on DNA damage and repair induced by X-rays in human leukocytes in vitro.
Journal
Mutat Res. Jun 3, 2009. Ahead of print.

 


Croissance et développement des tumeurs : Les études effectuées sur les animaux sur les effets de l'exposition aux rayonnement RF sur le développement et la croissance des tumeurs se situent dans une des trois catégories suivantes : changement du taux d'occurrence des tumeurs spontanées; amplification des effets de cancérogènes connus; modification de la croissance de tumeurs implantées. (Repacholi, 1998; Sienkiewicz, 1997).

Développement des tumeurs spontanées : Nombre d'études ont démontré une incidence plus élevée de tumeurs suite à une exposition à des rayonnements RF (Smzigielski 1982, Chou 1992, Repacholi 1997). D'un autre côté, d'autres études utilisant des DAS à des niveaux modérés n'ont démontré aucune augmentation du taux de tumeurs. (Toler 1997, Frei 1998 a,b, Adey 1999, Adey 2000, Zook 2001 Utteridge, 2002, La Regina, 2003, Anderson, 2004, Sommer, 2005, Tillmann, 2007, Smith, 2007). Utteridge (2002) and Oberto (2007) failed to replicate the findings of Repacholi (1997), who reported a two-fold increase in non-lymphoblastic lymphoma in Pim1 mice exposed for two 30 minute periods per day for 18 months to 217-pulsed 900 MHz RF fields.
).

Amplification des effets de cancérogènes connus : Dans ces études, les animaux ont reçu une substance connue pour conduire au développement d'une tumeur et ont été exposés à des rayonnements RF. Szmigielski (1982) a démontré une augmentation du taux de tumeurs chez des souris dont la peau avait été badigeonnée de benzopyrène. Comme mentionné plus haut, les DAS étaient très élevés. D'autres études se sont révélées négatives. Ce qui inclus l'utilisation d'éthylnitrosourée, qui produit des tumeurs cérébrales (Zook, 2001, 2006; Shirai 2005, 2007), de diéthylnitrosamine, qui produit des cancers du foie (Imaida 1989, 1998); de diméthylhydrazine, qui induit des cancers du colon (Wu, 1994); et du benzo(a)pyrène, qui produit des sarcomes (Chagnaud,1999); ); diméthylbenz(a)anthracène (DMBA), qui a été utilisé dans les études sur les tumeurs du sein (Bartsch, 2002,Yu, 2006) et le cancer de la peau (Imaida, 2001, Huang, 2005); 3-chloro-4-(dichloromethyl)-5-hydroxy-2(5H)-furanone (MX), which is a multi-site carcinogen (Verschaeve 2006 , Heikkinen 2006); lumière ultra-violet (Heikkinen, 2003); et les rayons X qui peuvent produire une variété de cancers (Heikkinen, 2001).

Modification de la croissance de tumeurs implantées : Un nombre d'études ont implanté des cellules cancéreuses à des rongeurs et les ont exposés à des rayonnements RF. Des tumeurs cérébrales (Salford 1993, Higashikubo 1999), des sarcomes lymphoréticulaires (Preskorn, 1978) et des mélanomes (Santini, 1988) ont été implantés. Aucune des ces trois études n'a démontré des effets sur la progression des tumeurs.

La majorité des résultats des études sur les animaux suggèrent que l’exposition aux rayonnements RF ne favorise pas et n’augmente as le développement des tumeurs. Les études ayant démontré un effet sur la croissance des tumeurs révélaient des conditions non habituelles. Certaines ont été associées à des DAS élevés et à de possibles effets thermiques (ex. Smzigielski, Repacholi). L’étude de Chou révélait une incidence de tumeurs anormalement basse chez les animaux témoins et aucune diminution de la longévité. L’étude de Repacholi a été reproduite (Utteridge 2002) et aucune augmentation de l’incidence n’a été observée. Les autres n'ont pu être reproduite jusqu'à ce jour. (ICNIRP, 1996, Repacholi, 1998, Moulder, 1999, Société royale du Canada, 1999, UK Independent Expert Group, 2000). French et ses collègues (2001) ont émis l'hypothèse que les rayonnements RF résultant d'une exposition chronique à des téléphones mobiles pouvaient provoquer ou favoriser le cancer en entraînant une réponse à un choc thermique et la production chronique de protéines du stress.


Auteurs
Adey WR, Byus CB, Cain CD, Higgins RJ, et al.
Titre
Spontaneous and nitrosourea-induced primary tumors of the central nervous system in Fischer 344 rats chronically exposed to 836 MHz modulated microwaves.
Journal
Radiat Res 1999;152:293-302.
Sommaire>


Auteurs
Adey WR, Byus CV, Cain CD, Higgins RJ, et al.
Titre
Spontaneous and nitrosourea-induced primary tumors of the central nervous system in Fischer 344 rats exposed to frequency-modulated microwave fields.
Journal
Cancer Research 2000;60:1857-1863.
Sommaire>


Auteurs
Anane R, Dulou P-E, Taxile M, Geffard M, et al.
Titre
Effects of GSM-900 microwaves on DMBA-induced mammary gland tumours in female
Sprague-Dawley rats.
Journal
Radiation Research 2003;160:492-497.
Sommaire>


Auteurs
Anderson LE, Sheen DM, Wilson BW, Grumbein SL, et al.
Titre
Two-year chronic bioassay study of rats exposed to a 1.6 GHz radiofrequency signal.
Journal
Radiation Research 2004;162:201-210.
Sommaire>


Auteurs
Bartsch H, Bartsch C, Seebald E, Deerberg F, et al.
Titre
Chronic exposure to a GSM-like signal (mobile phone) does not stimulate the development of DMBA-induced mammary tumours in rats: Results of three consecutive studies.
Journal
Radiat Res 2002;157:183-190.
Sommaire>


Auteurs

Chagnaud J-L, Moreau J-M, Veyret B.
Titre
No effect of short-term exposure to GSM-modulated low-power microwaves on benzo(a)pyrene-induced tumours in rat.
Journal
Int J Radiat Biol 1999;75:1251-1256.
Sommaire>


Auteurs

Chou C-K, Guy AW, Kunz LL, Johnson RB, et al.
Titre
Long-term, low-level microwave irradiation of rats.
Journal
Bioelectromagnetics 1992;13:469-496.
Sommaire>


Auteurs

Frei MR, Berger RE, Dusch SJ, Guel V, et al.
Titre
Chronic exposure of cancer-prone mice to low-level 2450 MHz radiofrequency radiation.
Journal
Bioelectromagnetics 1998;19:20-31.
Sommaire>


Auteurs
Frei MR, Jauchem JR, Dusch SJ, Merritt JH, et al.
Titre
Chronic, low-level (1.0W/kg) exposure of mice prone to mammary cancer to 2450 MHz microwaves.
Journal
Radiat Res 1998;150:568-576.
Sommaire>


Auteurs
Heikkinen P, Kosma V-M, Hongisto T, Huuskonen H, et al.
Titre
Effects of mobile phone radiation on X-ray induced tumorigenesis in mice
Journal
Radiat Res 2001;156:775-785.
Sommaire>


Auteurs
Heikkinen P, Kosma V-M, Alhonen L, Huuskonen H, et al. (2003):
Titre
Effects of mobile phone radiation on UV-induced skin tumourigenesis in ornithine decarboxylase transgenic and non-transgenic mice.
Journal
Int J Radiat Biol 79:221-233.
Go to summary>


Auteurs
Heikkinen P, Huuskonen H, Komulainen H, Kumlin T, et al.
Titre
No effects of radiofrequency radiation on 3-chloro-4-(dichloromethyl)-5-hydroxy-2(5H)-furanone-induced tumorigenesis in female Wistar rats.
Journal
Radiat Res 2006;166:397-408.
Sommaire>



Auteurs
Higashikubo R, Culbreth VO, Spitz DR, et al.
Titre
Radiofrequency electromagnetic fields have no effect on the in vivo proliferation of the 9L brain tumour.
Journal
Radiat Res 1999;152:665-671.
Sommaire>

Authors
Hoyto A, Sokura M, Juutilainen J, Naarala J.
Title
Radiofrequency radiation does not significantly affect ornithine decarboxylase activity, proliferation, or caspase-3 activity of fibroblasts in different physiological conditions.
Journal
International Journal of Radiation Biology 2008;84( 9):727 – 733.


Auteurs
Huang T-Q, Lee J-S, Kim T-H, Pack J-K, et al.
Titre
Effect of radiofrequency radiation exposure on mouse skin tumorigenesis initiated by 7,12-dimethylbenz(a)anthracene.
Journal
Int J Radiat Biol 2005;81:861-867.
Sommaire>


Auteurs
Imaida K, Taki M et al.
Titre
Lack of promoting effects of the electromagnetic near-field used for cellular phones (929.2 MHz) on rat liver carcinogenesis in a medium-term liver bioassay.
Journal
Carcinogenesis 1998a;19:311-314.
Sommaire>


Auteurs
Imaida K, Taki M, et al.
Titre
The 1.5 GHz electromagnetic near-field used for cellular phones does not promote rat liver carcinogenesis in a medium-term liver bioassay.
Journal
Jpn J Cancer Res 1998b;89:995-1002.
Sommaire>


Auteurs
Imaida K, Kuzutani K, Wang J, Fujiwara O, et al.
Titre
Lack of promotion of 7,12-dimethylbenz(a)anthracene initiated mouse skin carcinogenesis by 1.5 GHz electromagnetic near fields.
Journal
Carcinogenesis 2001;11:1837-1841.
Sommaire>


Auteurs

Kim JY, Hong SY, Lee YM, Yu SA, Koh WS, Hong JR, Son T, Chang SK, Lee M.
Titre
In vitro assessment of clastogenicity of mobile radiation (835 MHz) using the alkaline comet assay and chromosomal aberration test.
Journal
Environ Toxicol 2008 Jan 23 Epub ahead of print.


Auteurs
La Regina M, Moros EG, Pickard WF, Straube WL, et al.
Titre
The effect of chronic exposure to 835.62 MHz FDMA or 847.74 MHz CDMA
radiofrequency radiation on the incidence of spontaneous tumours in rats.
Journal
Radiat Res 2003;160:143-151.
Sommaire>

Auteur
Lerchl A.
Titre
Comments on "Radiofrequency electromagnetic fields (UMTS, 1,950 MHz) induce genotoxic effects in vitro in human fibroblasts but not in lymphocytes" by Schwarz et al.
Journal
Int Arch Occup Environ Health 2008 Apr 24 Ahead of print.

Auteurs
Luukkonen J, Juutilainen J, Naarala J.
Titre
Combined effects of 872 MHz radiofrequency radiation and ferrous chloride on reactive oxygen species production and DNA damage in human SH-SY5Y neuroblastoma cells.
Journal
Bioelectromagnetics April 28, 2010 Ahead of print.

Auteurs
Manti, L., Braselmann, H., Calabrese, M. L., Massa, R., Pugliese, M., Scampoli, P., Sicignano, G. and Grossi, G.
Titre
Effects of Modulated Microwave Radiation at Cellular Telephone Frequency (1.95 GHz) on X-Ray-Induced Chromosome Aberrations in Human Lymphocytes In Vitro.
Journal
Radiat Res 2008;169(5):575-583.


Auteurs
Oberto G, Rolfo K, Yu P, Carbonatto M, et al.
Titre
Carcinogenicity study of 217 Hz pulsed 900 MHz electromagnetic fields in Pim1 transgenic mice.
Journal
Radiat Res 2007;168:316-326.
Sommaire>



Auteurs
Preskorn SH, Edwards WD, Justesen DR
Titre
Retarded tumor growth and greater longevity in mice after fetal irradiation by 2450-MHz microwaves.
Journal
J Surg Oncol 1978;10:483-492.
Sommaire>


Auteurs
Repacholi MH, Basten A, et al.
Titre
Lymphomas in El-Pim1 transgenic mice exposed to pulsed 900 MHz electromagnetic fields.
Journal
Radiat Res 1997;147:631-640.
Sommaire>

Auteur
Rüdiger HW.
Titre
Answer to comments by A. Lerchl on "Radiofrequency electromagnetic fields (UMTS, 1,950 MHz) induce genotoxic effects in vitro in human fibroblasts but not in lymphocytes" published by C. Schwarz et al. 2008.
Journal
Int Arch Occup Environ Health. 15 May 2008 Ahead of print.



Auteurs
Salford LG, Brun A, Persson BR, Eberhardt JL
Titre
Experimental studies of brain tumour development during exposure to continuous and pulsed 915 MHz radiofrequency radiation.
Journal
Bioelectrochem Bioenerg 1993;30:313-8.
Sommaire>


Auteurs

Santini R, Hosni M, Deschaux P, Pacheco H
Titre
B16 melanoma development in black mice exposed to low-level microwave radiation.
Journal
Bioelectromagnetics 1988;9:105-107.
Sommaire>

 

Auteurs
Schwarz C, Kratochvil E, Pilger A, Kuster N, Adlkofer F, Rüdiger HW.
Titre
Radiofrequency electromagnetic fields (UMTS, 1,950 MHz) induce genotoxic effects in vitro in human fibroblasts but not in lymphocytes.
Journal
Int Arch Occup Environ Health. 2008;81(6):755-67.



Auteurs
Shirai T, Kawabe M, Ichihara T, Fujiwara O, et al.
Titre
Chronic exposure to 1.439 GHz electromagnetic field used for cellular phones does not promote N-ethylnitrosourea induced central nervous system tumors in F344 rats.
Journal
Bioelectromagnetics 2005;26:59-68.
Sommaire>

Auteurs
Shirai T, Ichihara T, Wake K, Watanabe S, et al.
Titre
Lack of promoting effects of chronic exposure to 1.95 GHz W-CDMA signals for IMT-2000 cellular system on development of N-ethylnitrosurea-induced central nervous system tumors in F334 rats.
Journal

Bioelectromagnetics 2007;28:562-572.
Sommaire>

Auteurs
Smith P, Kuster N, Ebert S, Chevalier HJ
Titre
GSM and DCS wireless communication signals: Combined chronic toxicity/carcinogenicity study in the Wistar rat.
Journal
Radiat Res 2007;168:480-492.
Sommaire>



Auteurs
Sommer AM, Streckert J, Bitz AK, Hansen VW, et al.
Titre
No effects of GSM-modulated 900 MHz electromagnetic fields on survival rate and spontaneous development of lymphoma in female AKR/J mice.
Journal
BMC Cancer 2004;4:77. Published online November 11, 2004.
Sommaire>


Authors
Sommer AM, Bitz AK, Streckert J, Hansen VW, et al.
Title
Lymphoma development in mice chronically exposed to UTMS-modulated radiofrequency electromagnetic fields.
Journal
Radiat Res  2007;168:72-80.
Go to summary>

Authors
Syldona M.
Title
Reducing the in-vitro electromagnetic field effect of cellular phones on human DNA and the intensity of their emitted radiation.
Journal
Acupunct Electrother Res 2007;32(1-2):1-14.


Auteurs
Szmigielski S, Szudzinski A, Pietraszek A, Bielec M, et al.
Titre
Accelerated development of spontaneous and benzopyrene-induced skin cancer in mice exposed to 2450 MHz microwave irradiation.
Journal
Bioelectromagnetics 1982;3:179-191.
Sommaire>


Auteurs
Tillmann T, Ernst H, Ebert S, Kuster N, et al.
Titre
Carcinogenicity study of GSM and DCS wireless communication signals in B6C3F1 mice.
Journal
Bioelectromagnetics 2007;28:173-187.
Sommaire>



Auteurs
Toler JC, Shelton WW, Frei MR, Merritt JH, et al.
Titre
Long-term, low-level exposure of mice prone to mammary tumors to 435 MHz radiofrequency radiation.
Journal
Radiat Res 1997;148:227-234.
Sommaire>


Auteurs
Utteridge TD, Gebski V, Finnie JW, Vernon-Roberts B, Kuchel TR.
Titre
Long-term exposure of Eµ-Pim1 transgenic mice to 898.4 MHz microwaves does not increase lymphoma incidence.
Journal
Radiation Research 2002;158:357-364.
Go to summary>


Auteurs
Verschaeve L, Heikkinen P, Verheyen G, van Gorp U, et al.
Titre
Investigation of co-genotoxic effects of radiofrequency electromagnetic fields in vivo.
Journal
Radiat Res 2006;165:598-607.
Sommaire>

Auteur
Vogel G
Titre
SCIENTIFIC MISCONDUCT: Fraud Charges Cast Doubt on Claims of DNA Damage From Cell Phone Fields
Journal
Science (2008);321(5893):1144 – 1145.

 

Auteurs
VIjayalaxmi, Prihoda TJ.
Titre
Genetic damage in mammalian somatic cells exposed to radiofrequency radiation: a meta-analysis of data from 63 publications (1990-2005).
Journal
Radiat Res. 2008;169(5):561-74.



Auteurs
Whitehead T, Brownstein BH, Parry JJ, Thompson D, et al.
Titre
Expression of the proto-oncogene Fos after exposure to radiofrequency radiation relevant to wireless communications.
Journal
Radiat Res 2005;164:420-430.
Sommaire>


Auteurs
Wu RY, Chiang H, Shao BJ, Li NG, et al.
Titre
Effects of 2.45-GHz microwave radiation and phorbol ester 12-O-tetradecanoylphorbol-13-acetate on dimethylhydrazine-induced colon cancer in mice.
Journal
Bioelectromagnetics 1994;15:531-536.
Sommaire>


Auteurs
Yu D, Shen Y, Kuster N, Fu Y, et al.
Titre
Effects of 900 MHz GSM woreless communication signals on DMBA-induced mammary tumors in rats.
Journal
Radiat Res 2006;165:174-180.
Sommaire>


Auteurs
Zook BC, Simmens SJ.
Titre
The effects of 860 MHz radiofrequency radiation on the induction or promotion of brain tumours and other neoplasms in rats.
Journal
Radiat Res 2001;155:572-583.
Sommaire>



Auteurs
Zotti-Martelli L, Peccatori M, Maggini V, Ballardin M, et al. (2005):
Titre
Individual responsiveness to induction of micronuclei in human lymphocytes after exposure in vitro to 1800 MHz microwave radiation.
Journal
Mutat Res 582:42-52.
Sommaire>

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations