octobre 2002

Aucun effet des champs électromagnétiques sur le système cardiovasculaire

En 1998, Braune et ses collaborateurs ont créé une polémique en affirmant que l'exposition aux champs EM émis par les téléphones mobiles était associée à une augmentation de la pression sanguine. Ce groupe de chercheurs a répété l'expérience avec une différence majeure - les sujets étaient exposés au hasard à un champ EM de façon réelle ou fictive - tandis que dans la première expérience les sujets étaient d'abord tous exposés de façon fictive. Dans la nouvelle étude, la pression sanguine était aussi augmentée de 5 mm de mercure pendant l'expérience, mais indépendamment de l'exposition EM. Bref, les champs EM ne sont pas associés à un quelconque changement des mesures cardiovasculaires observées pendant l'expérience.

Cette étude illustre l'importance de l'exposition au hasard. Elle démontre aussi la nécessité de reproduire toute étude. La constance des découvertes dans différentes études est un élément clé lorsque vient le temps de déterminer une relation de causalité entre l'exposition et ses effets.

Pour plus de détails, consulter la section : " Recherche - clinique - effets cardiovasculaires ".

Référence: Braune S, Riedel A, Schulte-Monting J, Raczek J (2002). Influence of a radiofrequency electromagnetic field on cardiovascular and hormonal parameters of the autonomic nervous system in healthy individuals. Radiation Research 158:352-356.

Nouvelle revue des études épidémiologiques sur les téléphones cellulaires

Le SSI (The Swedish Radiation Protection Authority), a publié une revue des études épidémiologiques sur les téléphones cellulaires et les risques de cancer. Le SSI a chargé les docteurs Boice et McLaughlin de l'Institut international d'épidémiologie aux É.-U. d'effectuer cette revue. Les auteurs affirment : " Quelques études… aux États-Unis et en Suède ne donnent pas d'informations, soit parce que le suivi était trop court et le nombre du cancer trop restreint (États-Unis), ou parce que l'étude comportait de sérieuses lacunes dans la méthodologie (Suède). En comparaison, cinq études épidémiologiques bien définies ont été conduites dans trois pays par des chercheurs utilisant d'autres méthodes… De notre point de vue, une image consistante émerge de ces études qui semblent éliminer, avec une certitude raisonnable, une association de causalité entre les téléphones cellulaires et le cancer. "

On peut lire le document au www.ssi.se/ssi_rapporter/pdf/ssi_rapp_2002_16.pdf

Référence: Boice JD, McLaughlin JK. Epidemiologic studies of cellular telephones and cancer risk - a review. Swedish Radiation Protection Authority, 2002.

Un centre de recherche sur les EMF verra le jour en Australie

Un nouveau centre de recherche américain de 1,3 millions de dollars américains sera implanté en Australie afin d'étudier les effets possibles des émissions d'énergie électromagnétique des téléphones mobiles et des tours de téléphones mobiles. D'ici les cinq prochaines années, le National Health and Medical research Council un centre de recherche actuel ou " virtuel " sur l'énergie électromagnétique des radiofréquences sera créé.



Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations