mars 2003

Sécrétion de mélatonine diminuée chez les usagers du cellulaire

Burch et ses collaborateurs rapportent que la sécrétion de mélatonine de l'épiphyse pourrait être diminuée chez les usagers du téléphone sans fil. Des sujets masculins, des travailleurs électriciens, ont été étudiés. Les sujets ont enregistré leur fréquence d'utilisation du cellulaire et ont recueilli des échantillons d'urine pendant trois jours. Les chercheurs ont observé que ceux qui utilisaient plus le cellulaire avaient une sécrétion nocturne de mélatonine inférieure. Le nombre de participants ayant une utilisation élevée du cellulaire était faible. Pour plus de détails, consulter la section " Recherches - Cliniques. - Sécrétion d'hormones. "

Reference: Burch JB, Reif JS, Noonan CW, Ichinose T, et al. (2002): Melatonin metabolite excretion among cellular telephone users Int J Radiat Biol 78:1029-1036.

Une autre étude suggère que les rayonnements RF modifient les fonctions cognitives

Dans les " Quoi de neuf " de février, mai et septembre 2000, ainsi que mai 2001 et janvier 2003, il était question des effets des rayonnements RF sur les fonctions cérébrales chez l'humain. Une autre étude rapporte des changements dans la capacité de performer dans des tâches pendant l'exposition à des rayonnements RF. Les sujets de cette expérience étaient exposés à des rayonnements de 7 Hz modulé à 450 MHz.

Pour plus d'informations, consulter la section " Recherches - Cliniques - Fonctions cognitives.

Reference: Lass J, Tuulik V, Ferenets R, Riisalo R, et al. (2002): Effects of 7 Hz-modulated 450 MHz electromagnetic radiation on human performance in visual memory tasks. Int J Radiat Biol 78:937-944.


Rayonnement RF et changements chromosomiques

Des chercheurs d'Israël ont rapporté que l'exposition de lymphocytes humains à des rayonnements RF était associée à des changements dans les compléments chromosomiques. Les cellules étaient exposées pendant 72 heures à une fréquence de 830 MHz. Les auteurs affirment que les changements observés peuvent représenter un risque de cancer. Pour plus de détails, consulter la section " Recherche - Toxicologique - cancer. "

Reference: Mashevich M, Folkman D, Kesar A, Barbul A, et al. (2003): Exposure of human peripheral blood lymphocytes to electromagnetic fields associated with cellular phones leads to chromosomal instability. Bioelectromagnetics 24:82-90.



Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations