juin 2002

Aucun lien de causalité entre des symptômes d'hypersensibilité et les téléphones cellulaires

Un nombre de personne affirme ressentir des symptômes lorsque exposés à des champs électromagnétiques. Hietanen et ses collaborateurs ont étudié 20 sujets qui se décrivaient comme hypersensibles aux champs de radiofréquences émis par les téléphones cellulaires. Les sujets ont été exposés à des un téléphone analogue et deux numériques, 30 min à la fois. Ils ont également été exposés de façon fictive et ne savaient pas s'ils étaient exposés ou non, en tout temps. Même si 19 des 20 sujets ont rapporté différents symptômes, les symptômes étaient plus élevés pendant l'exposition fictive. De plus, aucun des sujets ne pouvait distinguer l'exposition réelle de l'exposition fictive.

Pour plus de détails sur cette étude, consulter la section " Recherches - Clinique. ".

Référence: Hietanen M, Hamalainen A-M, Husman T. Hypersensitivity symptoms associated with exposure to cellular telephones: No causal link. Bioelectromagnetics 2002;23:264-270.

Aucun effet des rayonnements des téléphones cellulaires sur les mutations génétiques

Une étude japonaise n'a pu démontrer aucun effet des rayonnements des téléphones cellulaires sur les mutations génétiques chez des souris. Les auteurs ont exposé les animaux à un champ électromagnétique (CEM) de 2.0, 0.67, avec un DAS de 0 W/kg, 90 min par jour, 5 jours par semaine et ce pendant 4 semaines. Ils n'ont trouvé aucune preuve que les CEM produisaient des mutations dans les cellules cérébrales de souris. Ces auteurs avaient déjà publié des études démontrant l'absence d'effet des rayonnements RF sur le cancer animal - consulter la section " études toxicologiques - cancer - croissance et développement des tumeurs ".

Référence: Takahashi S, Inaguma S, Cho Y_M, Imaida K, et al. Lack of mutation induction with exposure to 1.5 GHz electromagnetic near fields used for cellular phones in brains of big blue mice. Cancer Research 2002;62:1956-1960.

Normes RF australiennes approuvées

L'ARPANSA (Australian Radiation Protection and Nuclear Safety Agency) a approuvé et publié une nouvelle norme qui établit de nouvelles limites pour l'exposition humaine aux rayonnements RF dans la gamme de 3 kHz à 300 GHz. La norme brouillon a été publiée en mars 2001 et a été révisée après considération de soumissions émises pendant une consultation publique. La publication est disponible au www.arpansa.gov.au/rf_standard.htm


Controverse sur les téléphones cellulaires dans les trains

Une lettre de T. Hondou dans le Journal of the Physical Society au Japon a été grandement mentionnée dans les journaux. Hondou prétend que l'utilisation simultanée d'un nombre de téléphones cellulaires dans un endroit avec des frontières réflectives, comme un train, pourrait créer des champs électromagnétiques au-dessus des normes de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants. D'autres experts remettent en question ces conclusions. Certains font remarquer que l'auteur a utiliser des calculs pour l'exposition en champ éloigné au lieu du Débit d'absorption spécifique. En plus, on affirme qu'il a sous-estimé la dissipation des champs électromagnétique qui se produit dans un train transportant plusieurs passagers.

Référence: Hondou T (2002): Rising level of public exposure to mobile phones: Accumulation through additivity and reflectivity. Journal of the Physical Society of Japan 71:432-435.



Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations