juillet 2002

Rapport du RU sur les protections contre les rayonnements émis par les téléphones mobiles

Le ministère de l'industrie et du commerce du RU a publié un rapport en mai 2002 sur les protections contre les rayonnements des téléphones mobiles. Quatre différents types de protection ont été testés - des étuis isolés, des bouchons pour les oreilles, des protège antennes et des boutons absorbants. Le rapport conclu que même si les protections peuvent réduire le débit d'absorption spécifique maximale du combiné, elles réduisent également l'efficacité du téléphone. La puissance du téléphone est diminuée, ce qui compromet la qualité du service et diminue la durée de la pile. Une copie complète du rapport est disponible au www.dti.gov.uk/cii/docs/R500016att.pdf


Aucune augmentation du nombre de cellules micronucléées après exposition RF

Depuis dix ans, de nombreuses études ont observé les effets des rayonnements RF sur la production de cellules micronucléées, un signe de dommage chromosomique. L'édition de mars du " Quoi de neuf " rapporte deux études qui démontrent une augmentation de ces cellules après une exposition. Une autre étude n'a démontré aucune augmentation de cellules micronucléées après exposition à un rayonnement modulé à 835,62 MHz AMRF ou 847,74 MHz AMRC. Les auteurs pensent que la différence entre leurs résultats et ceux de Tice rapportés dans la mise à jour de mars pourrait être causée par des différences dans le système biologique utilisé ou dans les équipements de rayonnement. Pour plus de détails, consulter la section " expérience toxicologiques - cancer - génotoxicité ".

Référence: Bisht KS, Moros EG, Straube WL, Baty JD, Roti Roti JL (2002): The effect of 835.62 MHz FDMA or 847.74 MHz CDMA modulated radiofrequency radiation on the induction of micronuclei in C3H 10T½ cells. Radiation Research 157:506-515.


Augmentation des protéines de stress en réponse aux rayonnements des téléphones cellulaires

Dans le " Quoi de neuf " de juillet 2000 et de novembre 2001, nous discutions des effets possibles des rayonnements RF sur la production de protéines du stress. Ces protéines sont créées en réponse à différents stress subis par le corps et aident à réparer les dommages. Une nouvelle étude rapporte que l'exposition de cellules endothéliales humaines (bordant les vaisseaux sanguins) à 900 MHz pendant une heure (DAS moyen de 2 W/kg) peut causer des changements dans l'état de différentes protéines dans les cellules. Parmi ces protéines, la protéine du stress hp 27. Les changements observés étaient non thermiques. Les auteurs croient qu'une exposition RF répétée peut créer un risque pour la santé en modifiant la mort naturelle des cellules ou en interrompant la barrière hémato-encéphalique. Les auteurs affirment que des recherches plus poussées sont nécessaires. Pour plus de détails, consulter la section " études toxicologiques - autres - Protéines du stress ".

Référence: Leszcynski D, Joenvaara S, Reivinen J, Kuokka R (2002): Non-thermal activation of the hsp27/p38MAPK stress pathway by mobile phone radiation in human endothelial cells: Molecular mechanism for cancer- and blood-brain barrier-related effects. Differentiation 70:120-129.



Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations