juillet 2000

Les micro-ondes produiraient des effets non thermiques

Selon une étude publiée dans Nature par Pomerai et ses collaborateurs, une exposition prolongée à des champs de micro-ondes de faible intensité pourrait produire des effets biologiques non thermiques.

Les chercheurs ont découvert que les champs de micro-ondes induisent chez le nématode terricole Caenorhabditis elegans une réaction de choc thermique; ils présentent des indices qui tendent à prouver que ces réactions sont non thermiques. Selon eux, étant donné le caractère universel de la réaction de choc thermique, une induction non thermique similaire pourrait également survenir dans les tissus humains exposés aux micro-ondes, une possibilité qui mérite de plus amples recherches.

Référence : de Pomerai, D., C. Daniells, H. David, J. Allan et al. " Non-thermal heat-shock response to microwaves ", Nature, 2000, vol. 405, p. 417-418.


Les micro-ondes sans effet sur la fréquence des tumeurs chez les rats

Il était question dans la section " Quoi de neuf? - Archives " de novembre 1999 d'une étude portant sur les effets de l'exposition aux champs RF semblables à ceux émis par les téléphones numériques sur le développement des tumeurs cérébrales chez les rats. On observait une amélioration non significative du taux de survie chez les rats exposés aux champs RF.

Les mêmes auteurs, Adey et al., ont maintenant publié les résultats d'une étude portant sur l'exposition à des champs RF similaires à ceux émis par des téléphones analogues. Ils n'ont relevé aucun effet des champs de micro-ondes à fréquences modulées sur des rats exposés à ces champs pendant toute leur vie.

Référence : Adey, W.R., C.V. Byus, C.D. Cain, J. Higgins et al. " Spontaneous and nitrosourea-induced primary tumors of the central nervous system in Fischer 344 rats exposed to frequency-modulated microwave fields ", Cancer Research, 2000, vol. 60, p. 1857-1863.


Une autre étude sur les EEG humains


Des chercheurs finlandais ont observé des changements dans l'EEG de volontaires bien portants exposés à un champ électromagnétique de 902 MHz.
Pour en savoir plus, voir " Santé - Fonctions cérébrales ".

Référence : Krause, C.M., L. Sillanmaki, M. Koivisto, A. Haggquist et al. " Effects of electromagnetic field emitted by cellular phones on the EEG during a memory task ", Neuroreport, 2000, vol. 11, p. 761-764.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations