J


     
 


janvier
2010

Utilisation de la dosimétrie personnelle pour étudier le lien entre l’exposition aux réseaux de télécommunications cellulaires et les troubles de santé mentale chez les enfants et les adolescents

Cette étude avait pour but d’examiner le lien entre l’exposition aux champs électromagnétiques des radiofréquences (CEM-RF) et la manifestation de problèmes de comportement chez les enfants et les adolescents. Au total, 1 498 enfants et 1 524 adolescents ont été choisis au hasard dans les registres de la population d’Allemagne. Des entrevues ont été réalisées avec les participants, à l’aide d’un questionnaire visant à recueillir des données sur la santé mentale et certaines caractéristiques sociodémographiques. L’exposition réelle aux CEM-RF a été mesurée au moyen d’un exposimètre individuel porté pendant 24 heures. Les résultats obtenus indiquent que l’exposition globale aux CEM-RF a été bien en deçà des normes établies. Les auteurs ont constaté que seulement 7 % des enfants et 5 % des adolescents présentaient des comportements mentaux anormaux. Les mesures de l’exposition aux RF situées dans le quartile supérieur ont été associées à des problèmes de comportement chez les adolescents (ratio d’incidence approché (OR) = 2,2; intervalle de confiance (IC) à 95 % = 1,1 à 4,5) mais non chez les enfants (OR = 1,3 ; IC = 0,7 à 2,6). Les auteurs notent toutefois que leurs résultats portent essentiellement sur un sous-ensemble de troubles mentaux (problèmes de comportement) et que d’autres recherches mesurant l’exposition réelle aux RF devront être menées pour confirmer leurs résultats.

Thomas, S., S. Heinrich, R. von Kries et K. Radon. « Exposure to radio-frequency electromagnetic fields and behavioural problems in Bavarian children and adolescents », Eur J Epidemiol, 4 déc. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Épidémiologique – Études de téléphone cellulaire »
Sommaire>

Sommaire Complet>

Étude de cohortes prospective sur l’exposition à des facteurs environnementaux durant la grossesse et l’enfance

L’étude sur la santé environnementale des mères et des enfants (MOCEH) est une étude de cohortes prospective menée en milieu hospitalier et communautaire, dans le but de recueillir des données sur l’exposition à différents facteurs environnementaux (chimiques, biologiques, nutritionnels, physiques et psychosociaux) durant la grossesse et l’enfance. Les chercheurs examineront les effets de l’exposition à certains polluants environnementaux – y compris les téléphones cellulaires et les champs électromagnétiques – sur la croissance et le développement des nouveau‑nés et des enfants et sur la manifestation de maladies dans ces deux groupes. Les auteurs espèrent recruter quelque 1 500 femmes enceintes entre 2006 et 2010; ils mèneront ensuite d’autres études auprès des enfants de ces femmes jusqu’à l’âge de cinq ans.

Kim, B.M., M. Ha, H.S. Park, B.E. Lee, Y.J. Kim, Y.C. Hong, Y. Kim, N. Chang, Y.M. Roh, B.N. Kim, S.Y. Oh, E.H. Ha et MOCEH Study Group. (2009). « The Mothers and Children's Environmental Health (MOCEH) study », Eur J Epidemiol, 24(9): 573-83.

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Épidémiologique – Études de téléphonie cellulaire »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Selon des données, le vieillissement modifierait les effets des téléphones cellulaires GSM sur les rythmes dominants (alpha) de l’EEG

Les auteurs ont voulu vérifier l’hypothèse selon laquelle la synchronisation interhémisphérique des rythmes de l’EEG au repos dans les zones frontale et temporale peut varier sous l’effet du vieillissement. Les tracés de l’EEG au repos ont été enregistrés chez 16 sujets âgés en bonne santé et cinq (5) jeunes sujets, pendant que le téléphone GSM était ouvert (45 min) et éteint (45 min). La synchronisation interhémisphérique des rythmes de l’EEG sur les bandes delta, thêta et alpha a été déterminée à partir de la cohérence spectrale. Les effets du vieillissement sur les rythmes de l’EEG ont été évalués en comparant la cohérence interhémisphérique de l’EEG chez les sujets âgés à celle des jeunes sujets. Les résultats indiquent une élévation statistiquement significative (p < 0,001) de la cohérence interhémisphérique des rythmes alpha dans les zones frontale et temporale; selon les auteurs, ceci laisse croire que la synchronisation interhémisphérique des rythmes alpha de l’EEG due à l’exposition aux fréquences GSM change sous l’effet du vieillissement physiologique.

Vecchio, F., C. Babiloni, F. Ferreri, P. Buffo, G. Cibelli, G. Curcio, S.V. Dijkman, J.M. Melgari, F. Giambattistelli et P.M. Rossini.« Mobile phone emission modulates inter-hemispheric functional coupling of EEG alpha rhythms in elderly compared to young subjects », Clin Neurophysiol, 11 déc. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Clinique – EEG »
Sommaire>

Sommaire Complet>

L’exposition aux téléphones cellulaires GSM module la synchronisation interhémisphérique des rythmes de l’EEG au repos dans les zones frontale et temporale chez de jeunes sujets normaux

Les auteurs ont voulu vérifier l’hypothèse selon laquelle les téléphones cellulaires GSM modifient la synchronisation interhémisphérique des rythmes de l’EEG. Dans le cadre d’une étude croisée à double insu, deux tracés électro-encéphalographiques (EEG) ont été réalisés chez dix sujets soumis à une exposition réelle pendant 45 minutes et à une exposition fictive durant une autre séance de 45 minutes. Des rythmes d’EEG d’intérêt ont été observés sur les bandes delta, thêta, alpha 1, alpha 2 et alpha 3. Les résultats indiquent que l’exposition aux téléphones GSM a influencé la cohérence interhémisphérique dans les zones frontale et temporale sur les bandes alpha 2 et alpha 3. Selon les auteurs, leurs résultats pourraient laisser croire qu’une exposition prolongée au téléphone cellulaire pourrait influencer l’activité corticale et la synchronisation neuronale.

Vecchio, F., C. Babiloni, F. Ferreri, G. Curcio, R. Fini, C. Del Percio et P.M.  Rossini.(2007). « Mobile phone emission modulates interhemispheric functional coupling of EEG alpha rhythms », Eur J Neurosci, 25(6): 1908-13.

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Clinique – EEG »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Les résultats indiquent que des fréquences de 217 Hz émises par les téléphones cellulaires produisent des potentiels évoqués mesurés par l’EEG


Cette étude avait pour but d’examiner les impulsions de basse fréquence à 217 Hz émises par les téléphones cellulaires et la probabilité que ces impulsions déclenchent un potentiel évoqué, c.-à-d. un potentiel électrique du système nerveux enregistré après exposition à un stimulus. Pour ce faire, les auteurs ont utilisé l’électroencéphalogramme (EEG) pour enregistrer les potentiels évoqués chez 20 sujets bénévoles. Des potentiels évoqués avec une latence probable ont été mesurés chez 90 % des sujets bénévoles, durant l’analyse non linéaire de l’EEG. Aucun potentiel évoqué n’a toutefois été observé lorsque les auteurs ont utilisé une analyse basée sur les moyennes temporelles. Les auteurs concluent que le téléphone cellulaire a produit des potentiels évoqués à 217 Hz et que la production chronique dans l’activité cérébrale pourrait être liée à la manifestation de problèmes de santé chez les usagers du téléphone cellulaire.

Carrubba, S., C. Frilot 2nd, A.L. Chesson Jr et A.A. Marino.« Mobile-phone pulse triggers evoked potentials », Neurosci Lett, 3 déc. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Clinique – EEG » et « Recherche – Clinique – Fonctions cognitives »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Les signaux UMTS de courte durée n’ont pas d’effets sur le système auditif humain

Les auteurs de cette étude ont évalué les effets potentiels, sur le système auditif humain, de l’exposition au système universel de télécommunications mobiles (UMTS) des téléphones cellulaires, à un débit d’absorption spécifique (DAS) élevé. Au total, 73 jeunes adultes en santé sans problème d’audition ou d’oreille ont participé à l’étude. La fonction auditive a été mesurée avant et après l’exposition aux radiofréquences (RF) de l’oreille, l’exposition consistant en une conversation sur un ton normal, en plus d’une exposition réelle ou fictive à des RF. Les résultats n’indiquent aucun effet sur le système auditif après une exposition de 20 minutes aux signaux UMTS. Les auteurs concluent que l’exposition de courte durée aux signaux UMTS à un DAS élevé n’a pas causé d’effets notables et immédiats sur le système auditif.

Parazzini, M., M.E. Lutman, A. Moulin, C. Barnel, M. Sliwinska-Kowalska, M. Zmyslony, I. Hernadi, G. Stefanics, G. Thuroczy et P. Ravazzani. « Absence of Short-Term Effects of UMTS Exposure on the Human Auditory System », Rad Research, 18 nov. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Clinique – Autres – Ouïe »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Selon une étude, la validité des données autodéclarées par les adolescents sur la latéralité d’utilisation du téléphone cellulaire serait limitée

Cette étude avait essentiellement pour but de valider l’exactitude des données autodéclarées par les adolescents sur la latéralité d’utilisation du téléphone cellulaire et d’évaluer la validité des données recueillies de mémoire sur le nombre et la durée des appels téléphoniques. L’étude a porté sur 30 étudiants ayant fait au total 455 appels avec un téléphone modifié (HMP) qui enregistrait la latéralité (côté de la tête), la date, le nombre et la durée des appels. Les données obtenues des appareils HMP ont été comparées aux données déclarées par les utilisateurs en réponse à un questionnaire sur la latéralité d’utilisation et sur l’usage hebdomadaire estimatif moyen du téléphone cellulaire. Les résultats indiquent une faible concordance entre les données mesurées et autodéclarées sur la latéralité d’utilisation, une concordance passable entre le nombre mesuré et autodéclaré d’appels et une faible concordance en ce qui a trait à la durée des appels. Selon les auteurs, leurs résultats mettent en doute la validité des données autodéclarées par les adolescents sur la latéralité d’utilisation du cellulaire et montrent que les données sur le nombre et la durée des appels sont dans l’ensemble inexactes.

Inyang, I., G.P. Benke, R. McKenzie, R. Wolfe et M.J. Abramson. « A new method to determine laterality of mobile telephone use in adolescents », Occup Environ Med, 2 déc. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Évaluation d’exposition »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Description de la variabilité du DAS après exposition du corps entier à des champs de radiofréquences comprises dans la bande VHF chez les enfants


Le but de cette étude était d’estimer la variabilité individuelle du débit d’absorption spécifique (DAS) en utilisant les données de modèles tridimensionnels de corps d’enfants de trois ans, puis de développer un certain nombre de modèles homogènes pour ces enfants. Cette étude décrit la variabilité du DAS dans les modèles homogènes d’enfants de trois ans soumis à une exposition du corps entier aux champs électromagnétiques (CEM) de radiofréquences comprises dans la bande de très haute fréquence (VHF), déterminée selon la méthode des différences finies dans le domaine temporel (FDTD).

Nagaoka, T. et S. Watanabe.(2009).« Estimation of variability of specific absorption rate with physical description of children exposed to electromagnetic field in the VHF band », Conf Proc IEEE Eng Med Biol Soc, 1: 942-945.

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Évaluation d’exposition »
Sommaire>

Sommaire Complet>


La corrélation entre l’élévation locale de la température dans un modèle de tête et le DAS par unité de masse est fortement tributaire du taux de perfusion sanguine


Cette étude avait pour but de déterminer le lien entre le débit d’absorption spécifique (DAS) par unité de masse et l’élévation de la température causée par une antenne doublet émettant des fréquences de 1 à 6 GHz, dans des modèles de tête anatomiques japonais. Les résultats indiquent que la corrélation entre le DAS par unité de masse et l’élévation de la température a été principalement influencée par la longueur de diffusion thermique dans les tissus biologiques et par la profondeur de pénétration des ondes des radiofréquences. Les auteurs concluent que la corrélation entre l’élévation locale de la température et le DAS par unité de masse dépend principalement du taux de perfusion sanguine et que moins de 10 % est due au pavillon (partie externe) de l’oreille, à l’inhomogénéité du modèle ou à la position de l’antenne par rapport au modèle de tête.

Hirata, A. et O. Fujiwara. « The correlation between mass-averaged SAR and temperature elevation in the human head model exposed to RF near-fields from 1 to 6 GHz », Phys Med Biol, 54(23): 7227-7238, 17 nov. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Évaluation d’exposition »
Sommaire>


Aucune différence significative entre la valeur du DAS chez des enfants de 3 et 7 ans ou des adultes exposés aux RF émises par des émetteurs-récepteurs portatifs


Cette expérience avait pour but de mesurer les propriétés diélectriques in vitro de tissus vieillissants de porc exposés à des fréquences comprises entre 50 MHz et 20 GHz et d’évaluer le degré d’incertitude des données. Les résultats indiquent une diminution statistiquement significative avec l’âge de la permittivité et de la conductivité dans 10 des 15 tissus. Dans les fréquences des micro-ondes, les variations ont été dues pour la plupart à la diminution de la teneur en eau des tissus à mesure que l’animal vieillit. Les auteurs ont utilisé ces résultats pour déterminer le débit d’absorption spécifique (DAS) chez des enfants (de 3 et 7 ans) exposés aux champs de radiofréquences (RF) émis par des émetteurs-récepteurs portatifs. Ils concluent que leur expérience n’a révélé aucune différence statistiquement significative entre la valeur du DAS chez les enfants et les adultes.

Peyman, A., C. Gabriel, E.H. Grant, G, Vermeeren et L. Martens,(2009).« Variation of the dielectric properties of tissues with age: the effect on the values of SAR in children when exposed to walkie-talkie devices », Phys Med Biol, 54(2): 227-41.

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Évaluation d’exposition »
Sommaire>


Les champs électriques prévus dans les directives publiques sur les restrictions de base (CIPRNI et IEEE) – selon le pire des scénarios – ne constitueraient pas des valeurs prudentes


Le but de cette étude était de calculer le débit d’absorption spécifique (DAS) dans les modèles de voxel NORMAN et ETRI d’un enfant de 7 ans, dans trois positions différentes : bras baissés, bras levés, position assise. Les mesures ont été obtenues en fonction d’une exposition aux ondes planes de fréquences comprises entre 10 MHz et 3 GHz. Les résultats indiquent très peu de différence entre les deux modèles, à chaque fréquence étudiée et dans chaque position, bien que le fait d’élever les bras ait augmenté le DAS d’environ 25 % par comparaison à la position bras baissés. Les auteurs concluent que, dans le pire des scénarios, les niveaux de référence établis par la CIPRNI et l’IEEE pourraient ne pas constituer des valeurs prudentes.

Findlay, R.P., A.K. Lee et P.J. Dimbylow.(2009).« FDTD calculations of SAR for child voxel models in different postures between 10 MHz and 3 GHz », Radiat Prot Dosimetry, 135(4): 226-31.

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Évaluation d’exposition »
Sommaire>


Revue des technologies sans fil et des méthodes d’évaluation de l’exposition

L’auteur décrit les principales caractéristiques (p. ex., bande de fréquences, puissance de sortie) de différentes technologies sans fil, y compris les Global System for Mobile (GSM) Communications, le système universel de télécommunications mobiles (UMTS), les réseaux locaux sans fil, l’interopérabilité mondiale d’accès par micro-ondes, le système Bluetooth et autres technologies de communication sans fil de courte portée et l’identification par radiofréquence, et évalue l’exposition associée à ces différents systèmes sans fil.

Hamnerius, Y. (2009). « Measurements of human exposure from emerging wireless technologies », Environmentalist, 29: 118–123.

Pour plus de renseignements, voir « Recherche – Évaluation d’exposition »
Sommaire>

Effets des téléphones cellulaires sur la motilité des spermatozoïdes

Ce travail de recherche examine les effets négatifs des téléphones cellulaires sur la motilité des spermatozoïdes de lapins adultes mâles. Les radiofréquences pulsées émises par des téléphones cellulaires maintenus en mode veille ont eu des incidences longitudinales sur la motilité des spermatozoïdes, ainsi que sur les taux de fructose mais non de citrate dans le sperme des lapins.

Salama, N., T. Kishimoto, H.O. Kanayama et S. Kagawa (2009).« The mobile phone decreases fructose but not citrate in rabbit semen: a longitudinal study », Syst Biol Reprod Med, 55(5): 181-187.

Pour plus de renseignements, voir « Recherches – Laboratoire – Effets sur la reproduction »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Effets des téléphones cellulaires sur le comportement sexuel de lapins mâles


Cette étude examine l’effet cumulatif de l’exposition aux champs de radiofréquences émis par un téléphone cellulaire sur le comportement sexuel de lapins mâles. Les auteurs concluent que les champs pulsés d’appareils maintenus en mode veille pourraient avoir des effets sur le comportement sexuel du lapin.

Salama, N., T. Kishimoto, H.O. Kanayama et S. Kagawa.« Effects of exposure to a mobile phone on sexual behavior in adult male rabbit: an observational study », Int J Impot Res, 26 nov. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherches – Laboratoire – Effets sur la reproduction »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Effets des radiofréquences sur les protéines liant le calcium


Cette étude examine les variations dans l’expression des protéines liant le calcium (CaBP), ce qui pourrait indiquer un trouble de l’homéostasie du Ca(2+) dû à l’exposition à un champ électromagnétique. L’exposition pendant un mois a causé une destruction quasi-totale des cellules pyramidales. Des variations dans le taux de protéines liant le calcium pourraient entraîner des changements dans les taux cellulaires de Ca(2+), ce qui pourrait avoir des effets néfastes sur les fonctions normales de l’hippocampe qui interviennent dans la connectivité et l’intégration des neurones.

Maskey, D., M. Kim, B. Aryal, J. Pradhan, I.Y. Choi, K.S. Park, T. Son, S.Y. Hong, S.B. Kim, H.G. Kim et M.J. Kim.
« Effect of 835 MHz radiofrequency radiation exposure on calcium binding proteins in the hippocampus of the mouse brain », Brain Res, 4 déc. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherches – Laboratoire – Fonctions cérébrales »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Effets des champs électromagnétiques sur les rythmes circadiens des rats


Cette étude examine les effets de différents champs électromagnétiques sur certains paramètres hématochimiques du rythme circadien de rats Sprague-Dawley. Divers changements ont été observés en ce qui a trait à certains paramètres (glucose, triglycérides et cholestérol total).

Contalbrigo, L., C. Stelletta, L. Falcioni, S. Casella, G. Piccione, M. Soffritti et M. Morgante.(2009). « Effects of different electromagnetic fields on circadian rhythms of some haematochemical parameters in rats », Biomed Environ Sci, 22(4): 348-53.

Pour plus de renseignements, voir « Recherches – Laboratoire – Autres études »
Sommaire>

Sommaire Complet>


Revue des effets des champs de radiofréquences sur les mammifères sauvages

L’auteur présente une revue des effets des champs de radiofréquences émis par les appareils de télécommunications sans fil sur des organismes vivants et des mammifères sauvages, et propose des modèles de recherche pour étudier les effets nocifs sur la santé des téléphones cellulaires et des antennes de communications.

Balmori, A. « The incidence of electromagnetic pollution on wild mammals: A new “poison » with a slow effect on nature? », The Environmentalist, 28 nov. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherches – Bibliographie – Articles de synthèse »
Sommaire>


Revue des méthodes utilisées pour évaluer les effets non thermiques dus à l’exposition aux téléphones cellulaires


L’auteur passe en revue les progrès réalisés dans les méthodes et les techniques permettant d’analyser les effets des champs de radiofréquences émis par les téléphones cellulaires sur différents processus biologiques et discute des résultats sur la réaction de stress classique des cellules, les protéines du stress et la stimulation des protéines kinases activées par le stress. Il examine également des méthodes récentes d’évaluation des effets non thermiques.

Gaestel, M. « Biological monitoring of non-thermal effects of mobile phone radiation: recent approaches and challenges », Biol Rev Camb Philos Soc, 15 déc. 2009 (avant impression).

Pour plus de renseignements, voir « Recherches – Bibliographie – Articles de synthèse »
Sommaire>

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations