février 2003

Les boucliers pour les téléphones mobiles se révèlent inefficaces une fois de plus

Dans l'édition de juillet 2002 du " Quoi de neuf " ainsi que dans le FAQ #21, nous discutions de l'inefficacité des boucliers qui sont supposés bloquer les rayonnements RF des téléphones mobiles. Oliver et ses collaborateurs des laboratoires de recherche Motorola ont testé neuf de ces appareils et ont découvert qu'ils ne réduisaient pas l'emplacement du DAS maximum ou le DAS maximal de 1 g.

Reference: Oliver JP, Chou CK, Balzano Q (2003): Testing the effectiveness of small radiation shields for mobile phones. Bioelectromagnetics 24:66-69.

Téléphones cellulaires dans les endroits fermés

Dans le " Quoi de neuf " de juin 2002, nous discutions de l'usage simultané de plusieurs téléphones cellulaires dans les endroits fermés comme les trains. Hondou suggérait que cela pouvait provoquer une exposition aux champs EM supérieure aux limites de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (CIPRNI). Toropainen, chercheur au Centre de recherche Nokia en Finlande, rejette cette suggestion avec des calculs qui suggèrent qu'il serait " fortement improbable " qu'une exposition simultanée à plusieurs téléphones cellulaire dans un endroit fermé comme les trains, les ascenseurs ou les autos puisse dépasser les limites.

Reference: Toropainen A (2003): Human exposure by mobile phones in enclosed areas. Bioelectromagnetics 24:63-65.

Radio Science Bulletin en ligne

Une version électronique du Bulletin de l'union radio-scientifique est maintenant disponible à l'adresse suivante : www.ursi.org/RSB.htm . Ce bulletin est publié par l'URSI (Union Radio-Scientifique Internationale), une agence non gouvernementale à but non lucratif supportée par le Conseil international des sciences. L'URSI est responsable de la coordination des études, des recherches, des applications, des échanges scientifiques et des communications dans le domaine de la science radio. Les publications de septembre et décembre 2002 contiennent des articles du Dr. James Lin de l'Université de l'Illinois. La publication de septembre traite de " Santé et sécurité en relation avec les stations de base de téléphones sans fil personnels " et celle de décembre traite " des perceptions auditives et des micro-ondes. "

Revue des téléphones mobiles et du système nerveux

La parution de janvier 2003 de Bioelectromagnetics contient une revue des effets des rayonnements EM des téléphones mobiles sur le système nerveux central. C'est en fait une mise à jour de la revue de Hossmann et Hermann de 1997. On peut y lire :
" La plupart des effets rapportés sont minimes en autant que l'intensité du rayonnement demeure dans les limites non thermales. Aucune des revues des recherches ne donne une indication des mécanismes impliqués à l'intérieur de ces limites. "

Reference: Hossmann K-A, Hermann DM (2003): Effects of electromagnetic radiation of mobile phones on the central nervous system. Bioelectromagnetics 24:49-62.

Les champs EM des téléphones mobiles modifient le flux sanguin cérébral et les tracés d'EEG

Dans les éditions de février et novembre 2000 du " Quoi de neuf ", nous discutions des études d'un groupe suisse qui s'est penché sur les effets des rayonnements RF sur les tracés d'EEG. Ce même groupe amène des études plus poussées. Ils ont une fois de plus observé des changements dans les EEG du groupe exposé en comparaison du groupe exposé de façon fictive, mais seulement lorsque des champs électromagnétiques modulés par impulsions étaient utilisés. Aucun changement n'a été observé avec une exposition à ondes continues. Les auteurs ont également observé une augmentation locale du flux sanguin dans le cortex cérébral, du même côté que l'exposition. Pour ce qui est des découvertes sur les EEG, l'augmentation du flux sanguin n'était observée que pour les champs EM modulés par impulsions. Pour plus de détails sur cette étude, consulter la section " Recherches - Études Clinique. - EEG, et fonctions cognitives. "

Reference: Huber R, Treyer V, Borbely AA, Schuderer J, et al. (2002): Electromagnetic fields, such as those from mobile phones, alter regional cerebral blood flow and sleep and waking EEG. J Sleep Res 11:289-235.

Rapport sur les dommages aux cellules nerveuses de rats après exposition à un rayonnement RF

Un groupe de chercheurs Suisses a rapporté que l'exposition aux micro-ondes d'un téléphone mobile GSM a causé des dommages nerveux aux rats. Les rats étaient exposés à des champs électromagnétiques de différentes intensités pendant deux heures. Les DAS pour le corps se situaient entre 2 et 200 mW/kg. Les cerveaux des rats ont été examinés 50 heures après l'exposition et des traces d'écoulement d'albumine à travers la barrière hémato-encéphalique et les cellules nerveuses.

Certains détails importants de l'expérience ne sont pas inclus. Pour plus de détails, consulter la section " Expérience en laboratoire - fonctions cérébrales ". Il serait important que cette étude soit reproduite.

Reference: Salford LG, Brun AE, Eberhardt JL, Malmgren L, et al. Nerve cell damage in mammalian brain after exposure to microwaves from GSM mobile phones. Environmental Health Perspectives, Online January 29, 2003 (www.ehponline.org)



Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations