Nous avons préparé ce glossaire pour vous familiariser avec certains termes médicaux que vous pourriez retrouver sur notre site ou dans des rapports connexes.


ACTH (hormone adrénocorticotrope) : Hormone sécrétée par l'antéhypophyse, qui agit principalement sur la corticosurrénale en stimulant sa croissance et sa production de corticostéroïdes. La sécrétion d'ACTH augmente sous l'effet du stress.

ADN (DNA): Acide désoxyribonucléique : principal constituant du matériel génétique de toutes les cellules et des virus à ADN, présent principalement dans le noyau.

Analyse multivariable (multivariate analysis) : Technique d'analyse utilisée lorsqu'on veut étudier simultanément les variations dans plusieurs variables.

Apoptose: Mort cellulaire programmée.

Association (association) : Dépendance statistique entre deux résultats.

Barrière hémato-encéphalique : Barrière entre le sang et le liquide céphalorachidien, qui empêche le passage de diverses substances du sang vers le cerveau. Cette barrière est constituée des cellules endothéliales qui tapissent les capillaires cérébraux.

Biais (bias) : Écart entre la valeur calculée ou l'inférence formulée et la valeur réelle, ou processus menant à cet écart.

Biais de sélection (selection bias) : Erreur due à la différence systématique entre les caractéristiques des personnes choisies pour une étude et les caractéristiques des personnes non choisies.

Carcinogenèse (carcinogenesis) : Apparition d'une nouvelle tumeur maligne.

Cellule gliale (névroglique) : Structure de soutien du tissu nerveux.

Cellule névroglique (ou gliale) : Structure de soutien du tissu nerveux.

Chromatide: Un des deux filaments parallèles constituant un chromosome et joints par un centromère.

Circadien (circadian) : Qui se rapporte à une période d'environ 24 heures; s'applique tout particulièrement à la répétition de certains phénomènes qui se manifestent chez les organismes vivants, à peu près au même moment chaque jour (rythme circadien).

Cochlée : Cavité spiralée à l’intérieur de l’oreille interne, qui contient l’organe de l’ouïe.

Cognitif (cognitive) : Relatif à la cognition - fait référence à cette faculté de l'esprit qui nous permet de prendre conscience des objets de la pensée et de la perception; englobe tous les aspects de la perception, de la pensée et de la mémoire.

Concentration de cas (clustering) : Regroupement d'événements ou de maladies relativement peu communs, qui présentent un profil de distribution bien défini dans le temps ou l'espace (ou les deux).

Confusion (confounding) : Distorsion d'un effet apparent de l'exposition sur le risque, causée par la présence d'autres facteurs susceptibles d'influer sur le résultat. À titre d'exemple, une étude peut laisser sous-entendre que la consommation d'alcool est reliée à un risque accru de maladies cardiaques, alors que ce lien apparent vient du fait que les personnes qui consomment de l'alcool sont également plus portées à fumer : lorsqu'on tient compte du tabagisme, le lien entre la consommation d'alcool et les maladies cardiaques disparaît.
Corrigé selon l'âge (age-standardised) : Taux qui a été ajusté afin de réduire au minimum les effets des différences dans la composition par âge de différentes populations que l'on veut comparer.

Cortisol (cortisol) : Principal glucocorticoïde naturel, synthétisé dans la corticosurrénale. Cette hormone agit sur le métabolisme du glucose, des graisses et des protéines, assure la régulation de la fonction immunitaire et remplit beaucoup d'autres fonctions.

Effets biologiques : Éventail de conséquences possibles qui varient selon le type et le degré de dommages cellulaires pouvant résulter d’une exposition à un agent extérieur.

Effet du travailleur bien portant (healthy worker effect) : Fait référence au fait que les travailleurs affichent généralement des taux de mortalité inférieurs à ceux observés dans la population en général, parce que les personnes gravement malades ou handicapées sont habituellement exclues de la population active. Les taux de mortalité s'appliquant à l'ensemble de la population peuvent donc constituer un facteur de comparaison inadéquat lorsqu'on ne tient pas compte de cet effet.

Électroencéphalogramme (EEG) (electroencephalogram) : Tracé de l'activité électrique cérébrale.

Émissions oto-acoustiques : Bruits de faible intensité produits par l’oreille interne et pouvant rapidement être mesurés avec un microphone sensible introduit dans le conduit auditif externe.

Endothélial (endothelial) : Se rapporte à la couche de cellules qui tapisse les cavités du coeur, ainsi que des vaisseaux sanguins et lymphatiques.

Épiphyse ou glande pinéale (pineal gland, or pineal body) :
Petit organe conique, plutôt aplati, situé dans la région épithalamique du cerveau; siège de la synthèse de la mélatonine.

Épidémiologie (epidemiology) : Étude de la distribution d'états ou d'événements reliés à la santé et de leurs déterminants dans des populations précises, et application de cette étude à la lutte contre des problèmes de santé.

Essai à double insu (double-blind trial) : Méthode d'expérimentation dans le cadre de laquelle la formation des groupes d'étude et des groupes témoins, ainsi que l'évaluation des résultats, se font à l'aveugle afin de s'assurer que la validation des résultats n'est pas biaisée du fait de connaître la formation des groupes.

Étude cas-témoin (case control study) :
Étude qui commence par la formation d'un groupe d'étude formé de personnes atteintes de la maladie (ou de tout autre état) et d'un groupe témoin approprié, composé de personnes exemptes de la maladie.

Étude de cohortes (cohort study) : Étude dans le cadre de laquelle une population (c.-à -d., une cohorte) est définie en fonction de la présence ou de l'absence d'un facteur susceptible d'influer sur la probabilité d'apparition d'une maladie donnée ou d'un autre résultat. La cohorte fait ensuite l'objet d'un suivi qui vise à déterminer si les personnes exposées au facteur présentent véritablement un risque plus grand de présenter le résultat à l'étude.

Étude écologique (ecological study) : Étude dans le cadre de laquelle les unités d'analyse sont des populations ou des groupes de personnes, plutôt que des sujets individuels.

Étude expérimentale (experimental study) : Étude dont les conditions sont déterminées directement par le chercheur.

Étude par observation (observational study) : Étude épidémiologique qui consiste à suivre l'évolution naturelle; où les changements ou les différences dans une caractéristique sont étudiés par rapport aux changements ou aux différences d'une autre ou de plusieurs autres caractéristiques, sans intervention aucune de la part du chercheur.

Étude transversale (cross-sectional study) : Étude qui examine la relation entre une maladie et d'autres facteurs présents dans une population, à une période donnée. Ce type d'étude ne permet pas nécessairement de déterminer la séquence temporelle des causes et de leurs effets.

Exposition (exposure) : Quantité d'un facteur à laquelle un groupe ou une personne a été exposé.

Exposition fictive : Groupe témoin utilisé pour simuler les mêmes conditions environnementales que celles du groupe exposé, en l’absence de rayonnements.

Exposimètre individuel : Dosimètre permettant de mesurer l’exposition individuelle d’une personne aux radiofréquences, dans un environnement urbain.

Fibrose : Formation de tissu fibreux durant un processus de réparation ou de réaction.

FSH (hormone folliculostimulante) : Hormone sécrétée par l'antéhypophyse, qui stimule la production de follicules dans l'ovaire et la production d'oestrogène et qui favorise les changements utérins caractéristiques de la première phase du cycle menstruel. Chez l'homme, cette hormone stimule la spermatogenèse.

Génotoxique (genotoxic) : Dommageable pour l'ADN.
Gliome (glioma) : Terme générique habituellement utilisé pour désigner l'ensemble des néoplasmes intrinsèques primaires du cerveau et de la moelle épinière.

Hématopoïétique (hematopoietic) : Qui concerne la formation des globules sanguins.

Histologie : Partie de l’anatomie qui consiste à étudier, au microscope, la structure, la composition et le fonctionnement des tissus.

Hormone (hormone) : Substance chimique sécrétée par un organe, qui exerce un effet régulateur précis sur l'activité d'autres organes ou de cellules.

Hormone de croissance (GH) : Hormone sécrétée par l'antéhypophyse, qui stimule la croissance de l'organisme. Cette hormone agit aussi sur le métabolisme des graisses, des glucides et des protéines.

Hydrophile (hydrophilic) : Qui absorbe rapidement l'humidité.

Hypophyse (pituitary gland) : Glande située à la base du cerveau, reliée par un pédoncule à l'hypothalamus duquel elle reçoit un important afflux nerveux et sanguin. L'hypophyse est constituée de deux lobes - le lobe antérieur, qui sécrète la majeure partie des hormones et le lobe postérieur qui emmagasine et libère les neurohormones provenant de l'hypothalamus.

Incidence (incidence) : Nombre de cas de maladies, ou de décès, qui surviennent durant une période donnée, au sein d'une population particulière.

Intervalle de confiance (confidence interval) : Fourchette de valeurs établie pour une variable à l'étude (p. ex., un taux) et définie de telle manière qu'il existe une probabilité précise que cette fourchette contienne la valeur réelle de la variable. Par exemple, Dolk et al. parle d'un " risque excédentaire de 1,83 (IC, 95 % : 1,22-2,74 "; cela signifie que le risque estimé est de 1,83 et qu'il existe une probabilité de 95 % que le risque " réel " (si un tel phénomène peut être déterminé) se situe dans la fourchette comprise entre 1,22 et 2,74.

In vitro : Phénomène observable en éprouvette.

In vivo : Qui se produit à l'intérieur d'un organisme vivant.

Leucémie (leukemia) : Affection maligne évolutive des organes hématopoïétiques, qui se caractérise par une prolifération et un développement anormaux des leucocytes et de leurs précurseurs dans le sang et la moelle osseuse.

Leucémie lymphoblastique (lymphoblastic leukemia) : Leucémie associée à une hyperactivité des tissus lymphoïdes. La forme aiguë de la maladie (LLA) frappe principalement les jeunes enfants.

Leucémie myéloïde (myeloid leukemia) : Leucémie issue des tissus myéloïdes, qui se caractérise par la domination des granulocytes et de leurs précurseurs.

LH (hormone lutéinisante) : Hormone sécrétée par l'antéhypophyse qui, avec la FSH, stimule l'ovulation et la sécrétion d'androgène et de progestérone. Chez l'homme, cette hormone stimule le développement et l'activité fonctionnelle des cellules de Leydig qui sécrètent les hormones mâles, en particulier la testostérone, dans les testicules.

Lymphocytes : Globules blancs présents dans le sang, la lymphe et les tissus lymphoïdes, qui sont les cellules immunocompétentes de l’organisme et leurs précurseurs.

Lobe occipital (occipital lobe) : Partie du cerveau située près de l'occipital, à l'arrière de la tête.

Lobe pariétal (parietal lobe) : Partie du cerveau située près de l'os pariétal.

Lobe temporal (temporal lobe) : Partie du cerveau située près de l'os temporal, dans la partie latérale de la tête.

Lymphome (lymphoma) : Désigne toute affection néoplasique du tissu lymphoïde.

Maladie de Hodgkin ou lymphome : Forme de lymphome qui se caractérise par une tuméfaction progressive et indolore des ganglions lymphatiques, de la rate et du tissu lymphoïde en général. Cette affection se distingue, sur le plan histologique, par la présence de cellules de Reed-Sternberg.

Lymphome non hodgkinien : Groupe hétérogène de lymphomes malins, dont la seule caractéristique commune est l'absence de cellules géantes de Reed-Sternberg.

Mélatonine (melatonin) : Hormone sécrétée par l'épiphyse, qui intervient dans la régulation du sommeil, de l'humeur, de la puberté et des cycles ovariens.

Méta-analyse : Technique statistique qui consiste à regrouper, à résumer et analyser des recherches quantitatives déjà publiées. La méta-analyse permet de faire l’examen d’un large éventail de questions, à la condition de posséder un ensemble raisonnable d’études primaires. Certains éléments des résultats publiés de ces études primaires sont entrés dans une base de données, puis une « méta-analyse » est faite de ces « métadonnées » au moyen des méthodes habituelles, c’est-à-dire par description puis déduction pour vérifier certaines hypothèses.

Métabolisme: Ensemble des transformations que subit une substance donnée dans le corps humain.

Mélanome uvéal : Cancer de l’œil.

Méningiome (meningioma) : Tumeur bénigne des méninges, de progression lente, qui se loge habituellement à côté de la dure-mère.

Micronoyaux: Le plus petit des deux types de noyaux lorsque plus d'un noyau est présent dans la cellule. Les micronoyaux sont associés aux altérations chromosomiques.

Mitotique (mitotic) : Qui se rapporte à la mitose.

Mutagène (mutagenic) : Qui provoque des mutations génétiques.

Néoplasie (neoplasia) : Formation d'un tissu nouveau et anormal.

Neurone : Cellule nerveuse. Unité de base du système nerveux, spécialisée dans la transmission des impulsions électriques.

Neurotransmetteur : Tout groupe de substances, qui sont libérées par une cellule présynaptique sous l’effet d’une excitation et qui traversent la synapse pour stimuler ou inhiber la cellule postsynaptique.

Névrome acoustique (acoustic neuroma) : Tumeur du nerf acoustique.

Oncogène : Gène qui, dans certaines conditions, peut provoquer la transformation initiale et continue des cellules normales en cellules cancéreuses.

Oxydation : Action d’oxyder ou d’être oxydé. Sur le plan chimique, ce phénomène se traduit par une augmentation des charges positives d’un atome ou la perte de charges négatives.

Physiologique (physiological) : Normal, non pathologique; caractéristique du fonctionnement ou de l'état normal de l'organisme.

Placebo : Se dit d'un médicament ou d'une procédure inerte.

Protéine de choc thermique (hsp) : Tout groupe de protéines synthétisées en réponse à l’hyperthermie, l’hypoxie ou autres stress, qui permettraient aux cellules de se rétablir du stress, peut-être en favorisant le rétablissement de l’expression génétique.

Prévalence (prevalence) : Nombre de cas d'une maladie donnée ou d'un autre état, qui sont présents dans une population donnée, à un moment précis.

Radical libre : Composé porteur d’un électron non apparié; ces radicaux sont extrêmement réactifs et ont une demi-vie très courte.

Radicaux libres : Substituants d’éléments chimiques riches en oxygène, incapables de rester longtemps à l’état libre.

Rapport de causalité (causal relationship) : Établissement d'un lien entre les causes et les effets qu'elles produisent. La majeure partie de l'épidémiologie s'intéresse à ce lien de cause à effet et on peut distinguer différents types de causes. Il convient toutefois d'insister sur le fait que la preuve épidémiologique n'est pas, en soi, suffisante pour établir la causalité.

Rapport temporel (temporal relationship) : En épidémiologie, fait référence à la chronologie du lien qui existe entre un facteur et un résultat. C'est l'un des critères utilisés pour déterminer la causalité dans un rapport.

Ratio de mortalité (mortality ratio) : Rapport entre le nombre réel de décès survenus durant une période donnée et le nombre prévu, habituellement multiplié par 100.

Ratio des taux (rate ratio) : Rapport entre deux taux; en épidémiologie, fait référence au rapport entre le taux observé dans la population exposée et le taux dans la population non exposée.

Ratio d'incidence approché (odds ratio) : Rapport entre deux probabilités. Ce paramètre est fréquemment utilisé dans les études cas-témoins; il représente alors le rapport entre la probabilité d'être atteint d'une maladie lorsqu'il y a exposition et la probabilité d'en être atteint, en l'absence d'exposition.

Risque (risk) : Probabilité qu'un événement se produise.

Risque relatif : Rapport entre le risque de pathologie ou de décès dans la population exposée par rapport au risque dans la population non exposée.

Signification statistique (statistical significance) : Les méthodes statistiques permettent d'estimer la probabilité que le degré d'association entre des facteurs soit égal ou supérieur à celui observé. À partir de cette estimation, on peut déterminer la " signification " statistique d'un résultat dans un échantillon d'une taille donnée.

Sommeil paradoxal ou REM (mouvements oculaires rapides) (REM sleep) : Phase du sommeil qui se caractérise par des ondes cérébrales rapides et de bas voltage et par une irrégularité de certaines fonctions, comme la fréquence cardiaque et la respiration. Ce type de sommeil est associé aux rêves, à de légers soubresauts musculaires involontaires et à des mouvements oculaires rapides. Il se produit habituellement de trois à quatre fois par nuit, à intervalles de 80 à 120 minutes, et dure chaque fois entre 5 minutes et plus d'une heure. Chez l'adulte, le sommeil paradoxal représente environ 20 % de la période totale de sommeil.

Synapse : Contact fonctionnel entre les membranes de deux cellules nerveuses.

Système nerveux végétatif (autonomic nervous system) : Partie du système nerveux qui assure la régulation de l'activité du muscle cardiaque, des muscles lisses et des glandes. Il est divisé en deux composantes principales, le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

Tératologie (teratology) : Partie de l'embryologie et de la pathologie qui a pour objet l'étude des anomalies du développement et des anomalies congénitales.

Thyrotrophine (TSH) : Hormone sécrétée par l'antéhypophyse, qui stimule la croissance et le fonctionnement de la glande thyroïde et sa sécrétion d'hormones.

Vestibule de l’oreille : Cavité de l’oreille interne.

Sources :
Merriam-Webster's Collegiate Dictionary. www.m-w.com/cgi-bin/dictionary

Mosby's Medical, Nursing, and Allied Health Dictionary (1994). Mosby-Year Book Inc., St Louis, Missouri.

Last, J.M. (1988). A dictionary of epidemiology. Oxford University Press Inc., New York.

Dorland's Illustrated Medical Dictionary (1994). W.B. Saunders Co., Philadelphia.

 

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations