Auteurs
Wilen J, Sandstrom M, Mild KJ (2003)

Cette recherche est la suite de l'étude de Oftedal et al. (2000) qui a étudié la prévalence de symptômes subjectifs chez des usagers du téléphone mobile. Dans le présent rapport, les auteurs ont utilisé de l'information de l'étude épidémiologique à propos de la prévalence des symptômes, de temps quotidien passé au téléphone et du nombre d'appels par jour. Ils ont combiné ces données avec les mesures de DAS des appareils mobiles utilisés par chacun des sujets de l'étude. Seules les personnes ayant une durée d'utilisation supérieure à 2 minutes ont été incluses (n=2197).

D'après les résultats obtenus, les auteurs ont émis les hypothèses suivantes:

  • Les symptômes subjectifs comme les étourdissements, la manqué de confort et les sensations de chaleur derrière les oreilles sont associés à des DAS élevés combinés à une durée d'appel quotidienne élevée.

Le DAS seul, sur le volume d'une oreille est suffisant pour expliquer la sensation de chaleur derrière l'oreille tandis que la chaleur du téléphone produit une sensation de chaleur sur l'oreille à cause du téléphone.



Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations