Auteurs
Armstrong, B., Thériault, G., Guénelt, P. et Deadman, J. et al.

Ces auteurs ont réalisé une étude cas-témoin sur des travailleurs des services publics d'électricité, au Québec (Canada) et en France, et ils ont relevé 2 679 cas de cancers. L'exposition chez ces travailleurs a été évaluée à l'aide d'une matrice d'exposition au travail basée sur quelque 1 000 semaines?personnes de mesures établies à partir des lectures prises par les compteurs d'exposition portés par les travailleurs. Ces compteurs mesuraient principalement les champs compris entre 5 et 20 MHz, mais captaient également les champs RF de 150 à 300 MHz. Aucune association n'a été observée avec des cancers précédemment liés aux CEM (à savoir, la leucémie, les lymphomes, le cancer du cerveau et les mélanomes). Une association accrue a été observée entre le CEM et le cancer du poumon (ratio d'incidence approché (RIA) = 3,11 dans le groupe d'exposition maximale; intervalle de confiance : 1,60 à 6,04). Cette dernière association est due principalement aux risques accrus dans la cohorte du Québec et n'a pu être expliquée par le tabagisme ou d'autres facteurs. Les auteurs précisent ce qui suit : " Cependant, plusieurs facteurs limitent la rigueur des données qui établissent un rapport de causalité; mentionnons entre autres le caractère imprécis des paramètres mesurés par les compteurs; le peu de données antérieures à l'appui de cette association et l'absence de risque accru de cancer du poumon chez les travailleurs des services publics par comparaison à la population en général ".

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations