Auteurs
Kolodynski, A.A. et Kolodynska, V.V.

Cette étude a porté sur 966 élèves de 9e année, dont 224 vivaient dans des quartiers de Skrunda situés en face d'une station de radiolocalisation militaire de pré-alerte; cette installation émettait des fréquences comprises entre 154 et 162 MHz, modulées par impulsions à 24,4 Hz. Trois cent quatre-vingt-cinq enfants vivaient dans des secteurs de Skrunda non directement exposés à la station (enfants " non exposés "). Un groupe témoin formé de 2 357 sujets provenant de la région de Preili a aussi été examiné, cette région étant similaire à celle de Skrunda.

Divers tests visant à évaluer la fonction motrice, l'attention et la mémoire ont été réalisés. Le groupe exposé de Skrunda a obtenu de moins bons résultats que le groupe non exposé, lequel a moins bien performé que le groupe témoin de Preili; ces différences ont par ailleurs été plus marquées chez les filles.

Il est toutefois difficile d'interpréter les résultats de cette étude, et ce pour diverses raisons. Il y a d'abord moins de garçons que de filles à Skrunda, et ceci n'est pas expliqué; il a aussi été impossible de mesurer l'exposition de chaque enfant. Il se peut également que les enfants se soient déplacés à l'intérieur et à l'extérieur de la zone " exposée "; la confusion due à différents facteurs (p. ex., la situation socio-économique, le niveau de scolarité des parents, etc.) est un autre paramètre dont on n'a pas tenu compte et qui pourrait influer sur les résultats. Enfin, les résultats ne sont pas suffisamment détaillés pour en faire l'analyse.
Les auteurs précisent dans leur rapport que d'autres recherches sont prévues.

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations