Auteurs
Hietanen, M., Kovala, T. et Hamalainen, A.-M.

Ces auteurs ont examiné l'EEG de 19 sujets volontaires, exposés à des champs de radiofréquences produits par cinq téléphones cellulaires différents (modèles analogiques et numériques), fonctionnant à une fréquence de 900 MHz ou de 1 800 MHz. Six expériences d'une durée de 30 minutes, incluant une exposition fictive, ont été réalisées avec chaque sujet qui ne savait pas si le téléphone était actionné ou non. Un seul des 180 tests statistiques faits à partir des données a révélé une différence statistiquement significative. De l'avis des auteurs, cette conclusion unique serait due au hasard statistique et les " résultats de cette étude portent à croire que l'exposition aux champs de radiofréquences émis par les téléphones cellulaires n'a aucun effet anormal sur l'activité cérébrale mesurée par l'EEG chez les humains ".

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations