Auteurs
Chia, S.-E., Chia, H.-P. et Tan, J.-S.

Cette étude transversale a été réalisée auprès d'un échantillon de personnes vivant dans un secteur de Singapour. Elle avait pour buts de comparer la prévalence de symptômes précis du système nerveux central (SNC) chez des utilisateurs de téléphones cellulaires portatifs et des non-utilisateurs et de déterminer l'association entre les facteurs de risque et les symptômes du SNC chez les utilisateurs, lesquels représentaient 44,8 % des sujets. Les utilisateurs de téléphones portatifs ont été légèrement plus susceptibles d'avoir des maux de tête que les non-utilisateurs (ratio des taux de prévalence corrigé = 1,31; intervalle de confiance à 95 % : 1,00 à 1,70), la prévalence des maux de tête augmentant avec la durée d'utilisation quotidienne; l'utilisation du téléphone cellulaire n'a été associée à aucune hausse significative d'autres symptômes du SNC.

Une étude transversale est toutefois un type d'étude qui permet difficilement de prouver un rapport de causalité, principalement du fait que la relation temporelle entre l'exposition et le résultat n'est pas claire. Il est possible en effet que la prévalence accrue de maux de tête chez les utilisateurs de téléphones cellulaires examinés était déjà présente, avant même que ceux-ci ne commencent à utiliser ces appareils.


Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations