Auteurs
Bortkiewicz A, Pilacik B, Gadzicka E, Szymczak W (2002)

Cette étude avait pour but d'examiner les effets de l'exposition au champ EM d'un téléphone cellulaire sur la sécrétion de 6-hydroxymélatonine sulfate (6-OHMS).

Neuf jeunes homes en santé se sont portés volontaires. Chacun a été examiné deux fois, à au moins une semaine d'intervalle, avec et sans exposition. La journée de l'exposition, ils étaient exposés de 19 h à 20 h au champ EM d'un téléphone cellulaire à 900 MHz, modulé à 217 Hz et avec un DAS de 1,23 W/kg. Le téléphone était installé sur un support près de l'oreille du sujet. Lors de la journée sans exposition, le téléphone était éteint. Les sujets ignoraient s'ils étaient exposés ou non. Des échantillons d'urine étaient collectés à 19 h, minuit et 7 h. Les échantillons étaient par la suite analysés pour déterminer la concentration de 6-OHMS.

Les concentrations moyennes de 6-OHMS ne différaient pas de façon significative entre les essais exposés et non exposés et les individus n'ont montré aucune différence dans leurs habitudes de sécrétion.

Le nombre de sujets est petit dans cette étude.

Accueil             Liens              Carte du site               Contacez-Nous
© Centre McLaughlin Centre d'évaluation du risque pour la santé des populations